jeudi 6 juillet 2006

Insomnie, quand tu nous tiens...

Samedi dernier, Mathilde s'est levée en pleurant. À chaudes larmes. Debout, les menottes au bord du lit, mamamamamama avec des sanglots dans la voix. Dur dur pour un coeur de parent.

Toute la journée, elle a fait 39,5 degrés C de fièvre. Elle a dormi 19h/24h et le reste du temps, elle ne supportait pas d'être ailleurs que dans nos bras. Heureusement pour nous, cela s'est déroulé un samedi. Malheureusement pour mon conscient, mon inconscient a viré en mode panique de Mamou. La première vraie panique. Je n'ai pas fermé l'oeil avant 4h30 dans la nuit de samedi à dimanche. Pourquoi? Inquiétude extrême, je suis allée voir si Mathilde dormait bien, quelle température il faisait dans sa chambre, je suis aussi allée aux toilettes... J'ai terminé Le cycle de rinçage, très bon livre en passant.

Dimanche je me suis levée tout pockée, les yeux dans le fond des orbites, rougis et larmoyants. La journée fut très ordinaire, bourrée d'acétaminophène pour Mathilde et moi. Heureusement, elle ne faisait plus de fièvre mais ont surgi de minuscules boutons un peu partout sur son corps. Nous croyions à la varicelle, la fille de l'Info-santé à la scarlatine et la médecin, suite à ma 2e nuit d'insomnie, a confirmé un pied-main-bouche. Hein?? Un quoi?

"Le syndrome pied-main-bouche, c'est une infection causée par le virus de Coxsackie. De façon plus médicale, on dit que c'est: la stomatite vésiculeuse avec exanthème. C'est pas dangereux, mais assez contagieux. Votre fille est contagieuse 10 jours à compter de la première apparition des boutons."

Ok... Rien à faire, pas de médicament, juste de la patience. On m'a dit que les boutons n'étaient pas douloureux, simplement sensibles, un peu comme une piqûre de moustique de quelques jours. Bon. Retournons à la maison faire une sieste... Réussi pour Mathilde, 2h30 en ligne en pleine journée! Pour moi, échec sur toute la ligne; pitourne dans le lit pendant 45 minutes avant de me relever. C***** Maintenant que je sais ce qui se passe, je devrais mieux dormir cette nuit...

Eh non! La nuit de lundi à mardi fut aussi éprouvante que les autres. Je me suis endormie à 3h. Wow, une heure de plus de sommeil. Comment faire pour me sortir de ce cercle vicieux; je ne dors pas, je stresse, je ne dors pas parce que je stresse... Mardi je donnais mon cours d'aérobie d'une heure et quart, normalement, ça devrait assommer sa madame?... Mmm non. Je me suis endormie vers 2h30. Wow, 30 minutes de plus. Mathilde commence à avoir moins l'oreiller étampé dans le front que moi. Ça cloche.

Hier, je me suis couchée à 21h. Eh bien, enfin, mon inconscient a pris une nuit de vacances. J'ai dormi sans hic jusqu'à 7h. Ok. Je me sens un peu mieux. Mais je suis toujours stressée... de ne pas dormir cette nuit. "As-tu essayé la tisane à la camoschmue?", "Pourquoi tu prends pas un bain relaxant?", "Prends un verre de lait chaud!". Euh, quelqu'un se souvient que nous sommes le 6 juillet (en passant, bonne fête le BF!) et qu'il fait très chaud et très humide?


Je m'en vais de ce pas me coucher... en espérant que mon inconscient prolonge ses vacances.

En passant, cette insomnie ne semble aucunement contagieuse, contrairement au syndrôme pied-main-bouche... Alexandre a dormi comme une bûche toutes ces nuits durant, sans aucun dérangement, aucun mauvais rêve, aucune idée que je suis assise dans le lit et que je termine un bouquin depuis 3h...

2 commentaires:

  1. Par ici c'est l'insomnie d'une petite fille qui n'a plus ses barreaux de lit et qui trotte dans la maison pour finir sur la même oreiller de maman!

    Si jamais tu prends des photos de la peau de Mathilde, j'aimerais voir à quoi ça ressemble...comme ça si ma fille a ça, je vais moins paniquer. C'est beau rêver! hahahaha

    ps: offre-toi un bon massage! hihihi

    RépondreSupprimer
  2. Pauvre toi! J'ai lu ton poste la journée que tu l'as affichée mais je n'Avais pas le temps d'écrire... je t'ai envoyé de ondes positives en espérant qu'elles se rendent!

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...