samedi 19 août 2006

Journée de défoulement

Pus capable.

Nous n'étions plus capables de voir le maudit tapis du sous-sol. Gris, à moitié arraché, odeur de pipi de chat incluse, humidité extra-incluse.

Nous avons donc décidé de l'arracher illico-presto. Avec toute la force et la hargne de cette odeur qui nous prend au nez, nous avons tiré, tiré et encore tiré. Jusqu'à ce qu'il ne reste plus de lèse de tapis qui vive. Là, nous avons découvert des spots noirs d'acidité sur le béton, tellement Tornade s'était lâché loose sur le tapis. L'eau de Javel a bouilli tellement elle agissait sur le plancher... Et l'odeur a quitté tranquillement. Enfin.

Nous poserons éventuellement du plancher flottant mais pour l'instant, notre béatitude s'étend à la bonne fraîcheur qui règne au sous-sol... Endroit que nous fréquentons 6 mois par année à temps plein, lors de la saison des téléromans et des soirées de films-doudous-popcorn sur le futon...

1 commentaire:

  1. Ouf! Juste de lire ton billet me semble que je fais "Aaaaaahhhhhhhhhhhh!!!"
    Je suis certaine que Mathilde aimera bien se promener sur un beau plancher tout lisse et sans odeur ;)

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...