mardi 7 août 2007

La ville ou la banlieue?

Pour suivre un sujet posté par une blogueuse sur le net, l'éternelle question: la ville ou la banlieue? Mon point de vue en tant que banlieusarde ex-urbaine!

Le weekend passé, alors que nous marchions sur les trottoirs de la main après notre spectacle grandiose, Alexandre et moi avons, encore une fois, réalisé à quel point nous étions heureux d'avoir choisi la banlieue comme lieu de résidence. Ayant vécu pour ma part durant 3 ans dans la Grande Ville et pour Alexandre durant 6 ans, nous n'avons jamais regretté notre move vers des lieux un peu plus éloignés mais beaucoup plus tranquilles, en ce qui nous concerne.
Pour ma part, j'ai choisi la banlieue et j'en suis très satisfaite. Je suis à 20 minutes de marche de l'épicerie (un Maxi et cie, un IGA, un Métro...) et d'un petit centre d'achats (pharmacie, magasin de souliers, de linge, etc...). J'ai un dépanneur dans mon village de 2086 habitants, je suis à 5 minutes en voiture d'une ville de 25789 habitants où on y trouve de tout (même des amis! Hihi). J'admire non seulement des arbres mais aussi des maisons centenaires tout autour de chez moi et je peux profiter d'une virée en train de 45 minutes pour tomber dans la jungle du centre-ville en plein festival. Mon havre de paix est même dans le 514, sans être sur l'Île de Montréal, c'est le monde idéal!
Je ne m'ennuie pas des freins d'autobus sous ma fenêtre de chambre à 2h30 du matin... Pas plus des voisins collés sur moi qui hurlent quand bon leur semble à travers nos murs de carton, des automobilistes pas trop courtois envers les piétons et les cyclistes... J'ai vécu de bons moments dans mes appartements de Montréal et j'adore aller faire un bain de foule une fois de temps en temps mais... lorsque j'arrive à la maison et que je peux admirer les étoiles qui brillent dans ma piscine de banlieue, que je peux débarquer mon épicerie de la voiture en laissant ma fille courir jusque dans la cour sans me retourner à tout instant pour vérifier si une voiture ne l'a pas fauchée, que je peux entendre le chant des oiseaux au matin après une pluie sur ma galerie... Non, je ne regrette rien!

1 commentaire:

  1. Merci pour ce beau témoignage. Ça nous aidera certainement à prendre notre décision le moment venu. Un jour, nous habiterons peut-être près de chez vous... à Pincourt! Qui sait?

    Bonne semaine.
    Tiger

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...