dimanche 2 septembre 2007

Détester les départs

Je les hais.

Ce matin j'en ai vécu un et j'ai détesté cela.

Après un super souper avec Val et Cédric, une promenade au soleil ce matin et une longue route parsemée de traffic, le fameux départ que je redoutais depuis plusieurs mois est arrivé.

Ma petite soeur s'en va. Loin. J'ai versé tout plein de larmes. Je sais qu'elle n'attend que cela depuis longtemps mais c'est plus fort que moi. J'ai pleuré parce que je sais maintenant que si j'ai une envie égoïste de la voir et de la serrer dans mes bras, je ne pourrai pas rouler dans ma voiture et le faire quelques centaines de kilomètres plus loin. Il me faudra des sous, du temps de congé pour y parvenir. J'ai pleuré parce que j'ai la forte impression que ma relation très serrée avec ma soeur va lentement d'effriter au cours des années passées aussi loin l'une de l'autre. J'ai pleuré parce que j'ai peur de ne jamais la revoir.

Ma soeur, je te souhaite tout le bonheur possible dans ton nouveau pays d'accueil. J'espère que tu y seras comblée et que tu y trouveras tout ce que tu n'as pas pu trouver ici qui te rende heureuse complètement... J'espère également ne jamais tomber dans ton oubli et garder cette amitié plus forte que les liens de sang qui nous unissent. Je t'aime et t'embrasse.

2 commentaires:

  1. Je sais exactement ce que tu ressens Caroline, et plus encore peut-être, et tu sauras lorsque Mathilde partira parce que c'est ta fille, mais j'ai vécu la même chose lundi matin en allant la reconduire à la gare et je peux te dire que j'ai des pleurs subits depuis occasionnellement. Le temps arrangera les choses, bien entendu, mais il reste qu'elle n'est maintenant plus là et que c'est très difficile à vivre. Vivement qu'elle s'installe et qu'elle installe MSN pour qu'on puisse se parler le plus souvent possible. Valérie tu sais que je suis heureuse pour toi que tu réalises ton rêve et j'ai déjà très hâte de te revoir. Nous t'aimons à la folie!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour! Je comprend moi aussi... ce choix est plus facile à vivre pour moi que pour vous j'en ai la conscience... Moi j'ai suivi mon coeur et mon destin ici, même si une grosse partie de mon coeur va continuer de me rattacher à vous! Je pense très fort à vous tous les jours et je continue de rester très présente dans vos vie malgré la distance. Le monde est petit!!!! Oubliez le pas!!

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...