vendredi 30 janvier 2009

Anxiété de séparation

Mathilde est et a toujours été une fillette très indépendante. Nous lui présentions toutes sortes de gens (combien de fois elle m'a suivie chez mes clients, leur souriant à bouche-que-veux-tu et leur tendant les bras!) et elle ne montrait presque jamais d'hésitation, sauf envers le sexe masculin poilu de la face ou très foncé. Je n'ai donc jamais vécu la fameuse anxiété de séparation dont supposément tout bambin d'environ 10-11 mois vous afflige lorsque vous quittez son regard. Eh bien ce soir j'ai payé pour toutes les fois où Mathilde n'en n'a pas fait usage.

J'avais une réunion à Laval et comme Alex est dans le bois, j'avais une gardienne qui venait à la maison. Véronique, une jeune fille très responsable et surtout très douce avec les enfants, qui vient garder à la maison depuis quelque temps (après ses 2 autres soeurs, qui ont aussi fait leur tour dans le jumelé de Terrasse-Vaudreuil). Mathilde est littéralement en amour avec la p'tite Véro. Quand elle a su qu'elle allait se faire garder (nous lui avons dit mardi soir), elle n'a plus cessé de nous demander si c'était "tantôt que nous allions chercher Véronique". Elle ca-po-te. Tant mieux, ça reste un événement positif.

J'avais donc cette réunion. Je suis allée chercher la belle Véro et comme c'était la première fois qu'elle venait garder dans notre nouvelle maison, je lui ai fait faire le tour du proprio, la Pou dans les jambes, le Bou dans les bras.

- Voici la cuisine, le souper est là... Voici la chambre de Mathilde, son pyjama, sa doudou... Voici la chambre d'Olivier, son pyjama, sa couche... oh! Attends une seconde, je vais tout de suite allumer les libellules, qui servent de veilleuse à Monsieur! Veux-tu aller voir Véronique, Olivier?

Et là, protestation. Le Bou se colle dans mon cou en boudant. Je vous jure qu'il boudait! La moue!

- Ben voyons, qu'est-ce qui se passe, mon p'tit doux?

Véro lui fait des coucous. Elle lui prend la main et lui donne des p'tits becs, ce qui le fait sourire. Elle lui tend les bras, il recule. Vraiment! Il a littéralement reculé! Que faire!?!?

Eh bien en vraie mère indigne, j'ai dit à Véronique:

- Là je vais te le laisser car je dois allumer ces lumières et ensuite quitter mais je crois que je suis mieux de partir hors de sa vue très très vite pour ne plus qu'il me voie...

La crise. Je n'avais jamais entendu aucun enfant brailler de même. On aurait dit que mon tit homme faisait une crise d'asthme mélangée avec une frustration sans fin, une peine infinie, le tout ponctué de hoquets, de vidage complet d'air des poumons, de rougeurs extrêmes sur les joues et de bras qui se tendaient vers moi d'une manière désespérée.

J'ai fui.

Assise dans l'auto, je me disais que j'aurais peut-être dû rester pour qu'il apprivoise mieux Véronique, pauvre petit (hé oui, pour une fois je l'ai pensé: pauvre petit!). J'ai même versé une larme. Mais non, je suis partie à ma réunion.

***

De retour à la maison 4h plus tard (hey ça a l'air de rien mais ça fait quand même 20$ de gardienne ça! Dire que dans le temps, je chargeais 2,50$ de l'heure... Les salaires ont augmenté!) et ayant pensé à ça plusieurs fois pendant ma fameuse réunion, Véro me dit que ce fut long mais qu'il a fini par arrêter de pleurer et accepter que j'étais partie. Je lui ai expliqué que je n'étais pas partie parce que je voulais m'en débarasser et elle m'a rassurée en me disant qu'elle avait bien compris! Perspicace la p'tite. Je l'aime bien moi aussi.

Pour l'instant, mon Bou dort à poings fermés. J'ai hâte de voir son accueil demain matin...

4 commentaires:

  1. Deux et cinquande de l'heure? Tu te faisais exploiter, ma chère! Je ne chargeais jamais en bas de trois, avec 50 sous par enfants additionnels! Mais l'histoire ne dit pas si le Bou a hurlé toute la soirée ou si il s'est calmé aussitôt que tu as passé la porte?

    Beau blog toi aussi!

    RépondreSupprimer
  2. En fait, Véro m'a dit que ça avait pris environ 20 minutes... J'imagine que c'est pas si pire!

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir les DH!

    Seulement quelques mots pour vous saluer dans votre univers!

    À bientôt!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai eu la même expérience que toi avec mon grand Coco que tu as eu avec Mathilde. Jamais un problême, toujours prêt à rencontrer. Mais ma mini-cocotte, déjà à presque 3 mois, je vois que c'est différent...

    Je te comprends d'avoir versé une larme. Au début c'est difficile et on se sent coupable, mais ils s'habituent vite :) Courage! :)

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...