mardi 3 novembre 2009

Comment prendre off du travail sans se sentir mal


Ces temps-ci, j'aurais besoin de 48h dans une journée.

Pour dormir plus.
Pour voir mes enfants plus.
Pour profiter de mon chum plus.
Pour corriger plus.
Pour faire du ménage plus.
Pour me comprendre plus.

On dirait que le changement d'heure m'affecte de manière incroyable... J'étais déjà épuisée avant l'Halloween, on dirait que je pourrais dormir 3 jours en ligne en buvant un ti-bouillon aux 4 heures et je pourrais alors penser à remonter la pente! On dirait aussi que Miss Agenda ici présente a de la misère à gérer toutes les rencontres prévues à son horaire depuis 2 semaines; j'arrive juste à mes cours parce que 5 minutes avant il m'a pogné une envie urgente et que j'ai perdu du temps à attendre aux toilettes, j'oublie carrément des rendez-vous car je suis trop occupée à prévoir mes cours des prochaines semaines, j'enseigne certains cours et je ne suis juste "pas là"... J'ai sérieusement besoin de vacances!

***

J'ai quelques journées de maladie en "banque" et je songe très certainement à en prendre une bientôt. Tsé une journée où je pourrais rester en pyjama à la maison toute seule, à faire quelques brassées en écoutant mes téléromans que j'ai enregistrés et que je n'ai jamais le temps d'écouter (ou presque), à m'assoupir en après-midi si le corps m'en dit, à corriger en écoutant du Bet E. à tête reposée... Mais la question est: comment prendre off du travail sans se sentir mal?

Tsé t'es malade, tu vomis, t'as la H1N1, la gastro, peu importe, tu restes chez toi et tu ne te sens pas mal. Mais quand t'es malade de vouloir dormir et te reposer, comment tu fais pour passer par-dessus la culpabilité? Moi en tous cas, j'ai bien de la misère. Il faut comme que je me minde plusieurs jours, voire plusieurs semaines d'avance, pour me convaincre que j'ai vraiment besoin de cette journée de congé... Et vous? Suis-je la seule à me sentir ainsi? Quel est votre remède?

D'une Mamou fatiguée qui chercher à se tranquilliser... ;-)

2 commentaires:

  1. Chère Bouette,

    Que veux-tu dire par "me comprendre plus" ?

    Je comprend tout à fait le sentiment de "culpabilité" que tu ressens à "caller malade". Je n'ai jamais pris congé, même quand j'étais VRAIMENT malade.

    Mais un moment donné, j'ai failli me rendre à l'hôpital tellement j'étais épuisé, et toute cette fatigue m'avait rendu très faible et très mal en point.

    Donc, avant de te rendre VRAIMENT malade à cause de toute ta fatigue, prends congé ! C'est pour ta santé mentale et physique ! Tu n'as pas à te sentir mal pour ça. Ce n'est pas un caprice et c'est pour les bonnes raisons !

    Tu vas peut-être te sentir mal sur le coup, mais ça va te faire le plus grand bien. Je crois que tu as besoin de ralentir le rythme un petit peu....alors...Go go go ! Reposes-toi !

    xxxxx

    RépondreSupprimer
  2. Bouette a raison. Mieux vaut user d'une journée de maladie pour recharger tes batteries que de n'en avoir pas assez parce que tu te tapes un burn-out!

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...