lundi 15 février 2010

Le déchirement - JOUR 1

Ça y est.

Alex est parti avec les deux enfants ce matin en direction du Lac St-Jean pour 1 semaine.

Après la journée d'hier qui a été un autre fiasco total avec Mathilde, je me disais que les adieux seraient moins ardus qu'anticipés...

Hé bien non. Hier soir, j'aidais Alex à faire les valises, en bonne organisatrice de bagages. Pour être certaine que rien n'était oublié. Tout va bien jusqu'à ce qu'Alex me dise:

- Viens ici Mamou, Mathilde a une demande spéciale pour toi.
- J'aimerais ça que tu m'appelles à tous les soirs pour me chanter la chanson du potcogne (lire ici popcorn!)...

L'art de faire fondre un coeur, même si on l'a durement éprouvé toute la journée... Pour les incultes (!), la chanson du popcorn est la suivante:

Y'avait des crocodiles et des orangs-outangs
Des affreux reptiles et des jolis moutons blancs
Y'avait des chats, des rats, des éléphants
Il ne manquait personne, pas même les deux lionnes et la jolie licorne

Quand le bateau fut prêt à surmonter les flots
Noé fit monter les animaux deux par deux
Et quand la pluie se mit à tomber
Noé s'écria: "Seigneur! Je fais de mon mieux!"

Et là on recommence les animaux mais en faisant les sons... et on termine par:
Et la jolie licorne, qui mangeait du popcorn en parlant au téléphone... ;)

Tout ça pour dire que les larmes ont monté assez vite. La tornade blonde a eu son effet d'accalmie pendant quelques minutes.

***

Un autre qui m'a fait pleurer est bien évidemment mon ti-bonhomme. Toujours calme, souriant... On se souhaite que ça dure bien évidemment, puisqu'il approche les 2 ans et que tout parent connaît la fameuse phase du T2! Mais bon, en attendant, il est adorable. J'écoutais les Olympiques ce weekend et il est venu s'asseoir à mes côtés en se collant les fesses, en déposant sa petite main sur ma cuisse et en se lovant sur mon ventre... Un beau moment.

Hier soir, je l'ai évidemment bercé avant de le coucher et je profitais tellement du moment... Je me disais: "Tout d'un coup que c'est la dernière fois que je le fais..." et là, la montée de larmes, mes amis! Je ne pouvais m'en empêcher. Cela m'a fait prendre conscience que j'aime tellement mes enfants. Mais comme me disait mon amie Julie, il est temps que ça se fasse cette coupure car si j'attends plus tard, je ne serai peut-être pas capable de la faire. C'est la première fois que je suis séparée d'eux depuis la naissance de Mathilde (pour plus d'une nuit) et je trouve cela très pénible. Je pleure toutes les larmes de mon corps depuis qu'ils ont quitté la maison ce matin... C'est un gros choc pour moi.

Je sais qu'Alex lira probablement ceci. Je ne veux pas que tu te sentes mal mais il me fait grand bien d'écrire mes sentiments présentement car c'est une expérience très douloureuse pour moi. Tu as souvent quitté pour une semaine ou plus dans le cadre de ton travail depuis que les enfants sont nés donc tu es peut-être plus "immunisé" contre ce genre de situation... Mais moi je n'ai jamais été séparée d'eux et c'est très difficile pour moi, du moins en ce moment présent. Je t'aime!

3 commentaires:

  1. C'est très émouvant ce que tu viens d'écrire. Ça ne doit pas être facille pour ton coeur de maman. Je t'aime fort ! xxxxx

    RépondreSupprimer
  2. Lâche surtout pas! Et on est tous là avec toi! La première fois, c'est la plus difficile. Fie-toi sur moi, ce sera le party à leur retour et tu les aimeras encore plus, je te le garantie!
    xxx

    RépondreSupprimer
  3. Je connais pas Julie mais je la suis dans son commentaire! Profites en pour faire des trucs pour toi! Ca arrive pas souvent que tu as la maison pour toi toute seule! Prépare leurs des surprises pis à leur retour tout le monde sera de bonne humeur! Ca c cooooool!
    xxx

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...