dimanche 10 avril 2011

Euh...

Depuis septembre 2006, Mathilde fréquente la même garderie en milieu familial. Les 3 premières années, c'était merveilleux; une éducatrice hors-pair, des amis de son âge, de la bonne bouffe, des activités extérieures à souhaits, des jeux stimulants... Nous avions trouvé la perle rare! Nous l'avons même gardée malgré la distance suite à notre déménagement, à environ 20 km de notre nouvelle maison.

Depuis environ 1 an et demie, alors que les éducatrices ont commencé leur processus sérieux de syndicalisation, notre RSG est devenue représentante syndicale dans son coin. Dès lors, ses services ont commencé à diminuer en qualité. Les enfants ne vont presque plus dehors, ils sont souvent "plogués" devant la télé durant de longues périodes...

En septembre dernier, les amis de Mathilde ont quitté (3/5) pour l'école et Mathilde est restée la seule "grande", les 5 autres étant âgés entre 6 mois et 3 ans. Mathilde ne fait plus de siestes depuis un certain bout de temps les après-midis... quelque chose de normal! Mais notre RSG refuse de lui faire faire des activités durant la période de repos (même si elle la fait se reposer 30-45 minutes) car c'est son temps pour faire son ménage et se reposer... Notre blondinette trouve donc le temps très long. En plus, les activités de la garderie sont axées principalement sur les 0-3 ans (ce qui est normal compte tenu de la clientèle de notre RSG), mais sans égard à notre 5 ans et demie... malgré plusieurs discussions que j'ai tenté d'entamer avec elle au cours des années. :(

***

En novembre dernier, alors qu'Alex était parti en Abitibi, notre RSG a attrapé la gastro et je me suis retrouvé le bec à l'eau à quelques heures du début de mon travail. Cela fait plusieurs fois qu'elle ferme pour x-y raisons, et son mari, qui est supposé être son remplaçant, a toujours de bonnes raisons pour ne pas ouvrir et donner le service auquel nous avons droit et besoin. J'ai donc décidé d'inscrire les enfants sur la liste d'attente de la halte-garderie où je les ai envoyés en urgence. Lorsque j'ai voulu le dire à notre RSG pour la prévenir que si jamais des places se libéraient, j'étais en attente, elle m'a littéralement "pété une coche", me disant qu'après tout ce qu'elle avait fait pour nous, blablabla... Bref j'ai voulu la prévenir en amie et je me suis fait donner une grosse claque dans le visage. La vraie nature revient toujours au galop il faut croire...

***

Mathilde est une enfant très allumée, prompte, spontanée... Elle a tout un caractère et teste constamment les limites de tout adulte qui la côtoie. Lorsqu'elle passe en coup de vent, tout le monde la trouve charmante. Lorsqu'elle reste plusieurs jours, on découvre sa vraie nature; elle demande de l'attention, elle gère et elle mène et bien qu'elle ne soit vraiment pas méchante, elle gratte le bobo jusqu'à ce qu'il saigne, ce qui veut dire qu'elle peut nous gosser longtemps avant de se tanner. Elle est très généreuse et veut que tout le monde soit heureux mais sa tête dure nous fait souvent pogner les nerfs.

***

Mardi après-midi, après la sieste, notre RSG est descendue au sous-sol pour réveiller les enfants (après 2h30 de dodo). Mathilde était dans la salle de bain. "Que fais-tu là?" "Je suis allée faire pipi, je me lave les mains et la bouche". "Silence" La bouche? Dans la salle de bain, il y a un frigo. Dans le frigo, il y a un gâteau. Dans le ventre de Mathilde, il y a aussi un gâteau. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase. Nous avons maintenant 3 semaines pour trouver une nouvelle place en garderie à Mathilde.

***

La première fois que j'ai entendu cette histoire, j'ai eu l'impression qu'il me manquait une info pour faire le topo complet de la situation. Je me disais que cet événement ne pouvait pas être une raison de mettre une enfant dehors d'un milieu de garde! C'est premièrement à mourir de rire, surtout quand on connaît l'appétit vorace de Mathilde, mais aussi pour avoir vu plusieurs cas problèmes beaucoup plus graves au fil des ans, qui n'ont même pas été dignes de mention de plainte, c'est loin d'être "grave"! Bref j'avais l'impression que quelque chose était louche.

Après en avoir parlé maintes et maintes fois, je me suis questionnée. Je me suis rendue compte que la rancune peut mener à différents comportements inexplicables, que la rancoeur peut grandir au fil des mois, qu'il est surtout dommage de perdre une amitié (elle est venue à notre mariage!!) et quelqu'un de cher pour un sentiment aussi négatif. D'après nous, elle cherchait vraiment une manière de nous foutre dehors pour nous faire payer le fait d'avoir INSCRIT les enfants sur une liste d'attente, son attitude ayant fortement changé depuis cet événement. Mathilde lui a fourni le jus nécessaire pour sortir des "arguments" pour nous mettre à la porte.

Déception totale. :(

1 commentaire:

  1. Ah seigneur, ma fille aussi a tout un caractère ces jours-ci... On les aime tellement mais on voudrait tellement qu'ils comprennent que si on les reprend c'est pour qu'ils deviennent de meilleures personnes et que ca leur servira dans la vie.

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...