dimanche 22 janvier 2012

Star Académie

Ceux qui en connaissent un peu plus sur moi savent qu'en 2005, j'ai fait les auditions de Star Académie alors que j'avais une micro-Mathilde en moi! Évidemment, je n'ai pas été retenue mais j'ai tout de même suivi l'émission avec beaucoup d'intérêt, comme les saisons précédentes d'ailleurs.

Quand j'ai vu en septembre dernier qu'ils faisaient une émission hebdomadaire pour les auditions, je vous avoue avoir été découragée et trouver qu'ils pressaient le citron pas à peu près...

Je n'ai donc pas regardé cet automne de dizaines et de dizaines de candidats qui tentaient leur chance. J'avais tout de même hâte à ce soir pour le premier gala de la mouture 2012.

C'est en regardant et surtout en écoutant l'hommage à Gilles Vigneault, particulièrement la chanson interprétée par Ginette Reno et Olivier (dont je ne me souviens plus du titre) que je me suis souvenue pourquoi j'aime tant regarder cette émission. Outre la méga publicité entourant le phénomène, le monopole de Québécor, les robes farfelues de Julie Snyder et le battage médiatique qui peut devenir agressant, le variété du dimanche est rassembleur.

J'ai eu le souffle coupé, les larmes m'ont monté aux yeux, je fus prise d'un frisson incontrôlable de la nuque aux talons... Ginette, cette grande dame de la chanson québécoise et francophone, chantait "Et je t'aiaiaiaimememe..." en regardant le beau Olivier qui s'harmonisait à la perfection à sa voix, et je me suis rappelée tout le bien-être que me procure musique. Joie, peine, drame, humour... je me suis souvenue des effets de la musique qui lève les poils sur les bras, qui fait sanglotter soudainement, qui nous fait nous asseoir au bout du banc...

Merci de m'avoir rappelé ça! :)

1 commentaire:

  1. C'est vrai que c'était excellent!! J'avais aussi les larmes aux yeux!! J'adore Ginette!! Je ne savais pas que tu avais fait les auditions en 2005!!! Cool!!! J'adore te lire Caro! Tu écris tellement bien!!!

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...