mercredi 29 février 2012

Fin du chapitre

Hé bien mes amis, cette grossesse aura été de très courte durée... 9 semaines pour ainsi dire. Hier, après avoir eu des saignements de plus en plus abondants durant la journée, j'ai finalement perdu #3 en début de soirée.

Je n'ai jamais eu mal comme ça.

Physiquement, ça ressemblait à des contractions légères. Mais psychologiquement, j'ai rarement hurlé à ce point de douleur. Si j'écris ce matin, c'est justement pour essayer de sortir le reste de tristesse, de colère, d'impuissance qui reste en dedans de moi. Si vous ne voulez pas lire cela, je vous prie de fermer cette page. Si vous voulez continuer, svp ne me jugez pas.

Quand c'est arrivé, on dirait que je savais que ça s'en venait. Je crois en fait que dès le premier saignement du matin, je le savais au plus profond de moi. J'ai crié. Je n'ai pas seulement pleuré, j'ai hurlé. C'est une bulle dans le temps dont je ne me rappelle même pas tous les détails. Je me souviens m'être pété la tête sur le mur une couple de fois, même. C'est comme si je ne possédais plus mon corps. Je tremblais de la tête aux pieds, je pleurais, je sanglottais, je criais, j'hurlais, j'avais l'impression de délirer.

J'ai pleuré une bonne partie de la soirée... Je me sens poche, même si je n'ai rien pu faire et que le bébé était probablement déjà mort depuis quelques jours. Je me sens comme si je n'avais pas assez voulu cet enfant, je me sens mal. J'imagine que ça va passer... Je comprends que la situation était inévitable puisque j'ai de bonnes habitudes de vie et qu'il s'agit probablement d'une malformation ou d'un signe comme quoi je ne devais pas l'avoir mais que voulez-vous... Pour l'instant je me sens très moche.

Merci à ceux qui m'ont lue, je n'ai pas l'habitude d'être pessimiste mais aujourd'hui, je me donne le droit de l'être. Hier, Mathilde, dans un élan de tendresse, me dit: "Tu vas pouvoir recommencer à courir, Mamou, et je vais bientôt pouvoir te suivre en vélo parce que le printemps arrive!", le tout sur un ton joyeux avec quelques larmes dans ses magnifiques yeux... Demain est un autre jour.

6 commentaires:

  1. J'espère que tu vas mieux aujourd'hui... Si tu as besoin de parler tu n'hésites pas une seule seconde à me téléphoner n'importe quand.
    Mathilde est vraiment chou...
    bisous!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je te comprend ma belle! Il faut avoir vécu une fausse couche pour savoir à quel point ça fait mal...physiquement mais surtout psychologiquement
    Je vous envoie plein de belle énergie!!
    Karine
    xx

    RépondreSupprimer
  3. Ma belle Caro, je t'ai déjà écrit un petit mot sur FB mais je veux t'envoyer plein de bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Sois forte ma belle Caro...Je comprend tellement ta peine.. C'est dur a passer cette Épreuve, parle z'en , sort ta peine ta rage, ta tristesse .... Jte fais un enorme bizouxxx Prend soin de toi ..

    RépondreSupprimer
  5. Merci à tous pour vos encouragements. Anonyme, je prend ton bizou même si je ne sais pas qui tu es! :)

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Caroline, je suis bien contente de te retrouver ainsi que tes Oux tout-doux! Je t'envoie plein de câlins, de douceur et de courage pour passer à travers cette épreuve... Au plaisir,
    Julie (Mafalda)

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...