dimanche 12 février 2012

Un retour après 10 ans

Pour ceux qui ne le savent pas, voici un petit topo de mon expérience en natation. Depuis que je suis tout jeune (8 ans) je fais de la natation. J'ai bien essayé d'autres sports mais sans succès. Des exemples: 1 coup sûr en une saison de baseball, 10 pratiques de hockey sans lâcher la chaise, etc. D'un commun accord avec mes parents, j'ai poursuivi dans la natation.
À la pré-adolescence, je consacrais plus de 10 heures par semaine à ce sport. Merci à mes parents pour leur implication ainsi que l'investissment de temps et d'argent. Ils m'ont permis d'exploiter tout le talent que j'avais pour cette discipline.

Par cause de blessures, j'ai dû mettre un terme à cette activité en secondaire V. Je m'y suis remis un peu au CÉGEP, au YMCA mais sans trop persévérer. Depuis que ma fabuleuse femme m'a dit, il y a 8 ans: ''Il me semble que tu as maigri, t'es moins musclé, plus flasque'', cela m'a donné un bon coup de pied au derrière. Depuis, je suis plus actif et moins flasque...
Il y a 3 ans, j'ai renoué avec MON sport. Au début dans les bains libres, mais je ne me sentais pas à ma place. J'ai trouvé un club des maîtres à Pointe-Claire qui me convient parfaitement. Trois matins par semaine de 5h45 à 7h15, je nage avec d'autres nageurs du même calibre que moi. Je ne peux pas dire que je trippe à me lever à 5h00 trois fois par semaine, mais pour nager, ça ne me dérange pas!

Et qui dit entraînement sérieux, dit compétition. La semaine prochaine se tiendra ma première compétition en plus de 10 ans! Rien de bien gros... La grosse différence c'est qu'il y aura, pour cette occasion, la présence de trois personnes dans les gradins, ce qui influencera ma concentration ou ma perception de cet évènement. Hé oui, les OUX seront là pour m'encourager. Go Go Papou!

L'activité physique est au coeur de notre famille, les autres valeurs que nous privilégions sont la persévérance et l'entraide. Je ne souhaite pas établir des performances dignes de mention dans les journaux, mais simplement donner un bel exemple à mes enfants concernant nos valeurs familliales.

Si je peux impressionner suffisament mes enfants par les efforts que j'ai pu mettre dans ce sport et leur permettre de leur donner un exemple à suivre, j'aurai réussi une partie de l'enseignement qu'un père peut laisser à ses enfants. Ils pourront appliquer cet exemple dans toutes les sphères de leur vie et devenir de meilleurs personnes.

Triste pour le troisième, il ne pourra pas voir ça. Je vais être obligé de nager encore...

1 commentaire:

  1. Moi, j'aimerais bien voir cela mon grand en compétition de natation. Tu sais pour une mère son garçon c'est toujours le meilleur peu importe le résultat de la compétition. C'est super bien de montrer les bonnes valeurs par l'exemple.

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...