samedi 17 mars 2012

Coïncidences

Hier soir, Julie m'avait invitée à l'accompagner à la Cabane à Sucre du Pied de Cochon, située à St-Benoît de Mirabel. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Pied de Cochon est le restaurant du chef Martin Picard situé sur la rue Duluth à Montréal, un resto où le foie gras est roi et maître. Pour ma part, je n'avais jamais goûté à cet ingrédient donc je l'ai découvert sous toutes ses formes... La Cabane à sucre reliée à ce resto est une annexe située en campagne qui accueille des groupes à longueur d'année sur un site champêtre. Le menu varie d'une année à l'autre et on n'a pas le choix de celui-ci.

Nous nous y sommes donc rendues ensemble afin de rejoindre quelques autres personnes reliées à un collègue de travail de Julie; sa femme, son fils et sa copine, des amis... Nous étions 8 autour d'une magnifique table rectangulaire en bois massif, aux côtés de plusieurs autres tables bien remplies sous un toit cathédrale typique...


Notre premier service fut constitué de plusieurs assiettes. On m'avait prévenue; ne mange pas trop dans le journée car tu ne pourras pas terminer ta soirée! J'avais donc mangé de la salade et bu de l'eau... Du hareng à l'érable, des "ployes" avec cretons au foie gras et boudin (je dois dire que j'ai adoré!) et salade de panais, agrémentés de sushis avocat-tomate (genre de guacamole succulente) avec dessus en sucre d'érable avec des oreilles de crisse soufflées. Euh... Sérieusement, je me serais nourrie juste avec ça et j'aurais été rassasiée! Mais comme je savais que c'était loin de se terminer, j'ai seulement pris des échantillons de tous ces mets et j'ai savouré... Complètement fabuleux pour le palais!



Vint ensuite l'immense vol-au-vent au cresson et canard, fromage et pommes, avec des oreilles de crisse soufflées encore une fois. Mon plat préféré de la soirée!


L'omelette-bisque au homard et érable avec sa montagne de smoked meat suivit...


Puis arrivèrent sur la table les deux canards laqués à l'érable (moi qui croyait que tous les canards étaient secs et peu goûteux...) avec rondelles d'oignon caramélisées, les fesses de porcelets avec bacon à l'érable, les fêves au lard au canard confit avec foie gras et fromage cottage, et les pommes de terres dans l'huile d'olive et le sirop. J'ai eu de la difficulté à goûter tellement j'étais pleine! On se serait crus dans une soirée médiévale telle que dépeinte dans les films; de la bouffe à n'en plus finir, des plats toujours plus gros les uns que les autres... Une vraie orgie alimentaire!


Alors que tout le monde se roulait par terre tellement on était bourrés et que c'était bon (!), le dessert arriva. Que dis-je, LES desserts! Une crème glacée à l'érable avec des copeaux d'érable gros comme le pouce, surmontée de tire avec les bâtons pour la déguster... Des éclairs à l'érable avec de la barbe à papa à l'érable, des crêpes cuites dans le gras de canard (un peu trop hard pour moi, seul plat auquel je n'ai pas goûté), des brioches à la canelle et à l'érable et finalement de petits cornets de meringue à l'érable avec couverture de chocolat ou vanille. Le sucre changeant l'attitude des papilles soudainement, nous avons englouti le tout!




Bilan de ce somptueux repas; des plats succulents, avec des goûts tous plus originaux les uns que les autres, mariés judicieusement entre eux. Les seuls points négatifs; les ustensiles ne coupaient pas bien et comme nous avions beaucoup de viande, il fallait "gosser" longtemps! Et l'éclairage extérieur quasi-absent, ce qui nous a fait marcher dans des flaques de bouettes et manquer l'entrée! Enfin, le choix d'Éric Lapointe comme trame de fond toute la soirée m'a laissée un peu froide... Avec une ambiance aussi conviviale, j'aurais aimé de la musique plus entraînante! Je recommande ce resto à tout épicurien qui cherche une nouvelle aventure culinaire hors du commun!

***

Assise à la table en attendant les autres convives, je lève la tête et voit Max. Qui est Max? C'est l'auteur d'un blogue que je lis depuis plusieurs années et avec qui j'échange des commentaires ici et là... Un passionné de photos, d'où le titre Photomax! Je suis allée le saluer, ça fait toujours un peu bizarre de rencontre quelqu'un que l'on n'a jamais vu mais qui nous semble tout de même familier...

***

Un des convives arrive et s'asseoit à mes côtés. Au premier regard, il me rappelle quelqu'un mais évidemment, je n'ai aucune idée de qui il s'agit ni d'où je l'ai vu... Il ressemble beaucoup à un de mes anciens collègues au CÉGEP donc j'associe le fait qu'il me fasse penser à lui et je cesse d'y penser. Mais je vois clairement que lui cherche aussi... Jusqu'à ce que je mentionne à quelqu'un d'autre que je suis enseignante en éducation physique au CÉGEP Montmorency... Il fait le lien et s'exclame: "Caroline!" Il a été un de mes participants lorsque j'enseignais le Cardio-Boxe au YMCA Guy-Favreau il y a de cela une dizaine d'années et nous nous sommes côtoyés tous les samedis pendant environ 1 an, il a même acheté un de mes disques! Le monde est tellement petit qu'un autre convive installé à l'autre bout de la table me dit que son fils suit présentement un cours d'escalade avec une fille... Il suit le cours d'Amélie à deux pas de mon bureau! Hihi La vie est faite de toutes sortes de coïncidences! J'étais vraiment faite pour être présente à cette belle soirée!

1 commentaire:

  1. Trop de bouffe tue le bouffe non? Juste a te lire j'ai envie de vomir...

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...