lundi 30 avril 2012

Éloquence

Dimanche soir, à Tout le Monde en Parle, les 3 leaders étudiants passaient sous l'oeil inquisiteur de Guy A qui tentait de les mettre en boîte comme il aime si bien le faire avec certains invités. Si Gabriel Nadeau-Dubois avait l'air stressé et bafouillait, si Martine Desjardins a quand même fait bonne figure, c'est, à mon avis, Léo Bureau-Blouin qui a vraiment fait sa marque.

On le sait, ce débat est sur toutes les lèvres. Mais hier, ce jeune leader avait la phrase, le mot, l'habileté de répondre avec verve et franc-parler directement à la question crue de son interlocuteur, le tout en gardant un calme désarmant, un regard honnête et une réponse du tac-au-tac. Il était impressionnant! Pour avoir lu un peu sur lui, il semble qu'il ait toujours été de ce style, même durant ses études secondaires. Ses anciens professeurs étaient interviewés et n'avaient que de bons mots pour cet étudiant allumé, respectueux et talentueux.

Quelqu'un disait dimanche en fin d'émission (désolée je ne me souviens plus c'est qui!) qu'il voyait en ces trois jeunes le futur du Québec et qu'il en était très fier, j'étais d'accord! J'aime voir des jeunes passionnés qui défendent des intérêts communs et qui ouvrent leurs horizons plus loin que leurs nombrils...

Quant à moi, le gouvernement a trop attendu avant de réagir. Maintenant, ce sont les étudiants qui ont le gros bout du bâton. Et cela dépasse le débat des frais de scolarité, c'est, à mon humble avis, rendu un débat de société. Une mini-révolte qui va brasser bien des choses dans notre Québec, du moins je l'espère...

2 commentaires:

  1. Je partage complètement ton opinion...

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, j'ai trouvé que Léo Bureau-Blouin s'en sortait fort bien. Très impressionnant, le jeune homme!

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...