lundi 2 avril 2012

Y a rien comme le vivre pour le comprendre

Depuis environ 2 ans, je cours. Quand j'ai commencé, j'utilisais Jewok, un programme jadis gratuit sur le net, qui donnait des podcasts à placer dans le MP3 pour effectuer une course dirigée. La première séance, par exemple, était constituée d'inervalles musicaux avec un ti-monsieur à l'accent français qui disait: "Courez!", "Marchez!" et, avec des ajouts d'encouragements tous plus dynamiques les uns que les autres ("Allez!", "Encore un effort!", "Vous êtes capable!"), je passais à travers mes 30-35 minutes de peine et de misère. Dur sur l'orgueil de la prof d'aérobie capable de donner des cours d'1h30 en sautant partout et en donnant les instructions, de surcroît... J'ai fait ça une partie de l'été, mais lorsque la rentrée Automne 2010 est arrivée, j'ai laissé tomber le jogging au profit de mon entraînement quotidien au travail.

Au printemps 2011, je donnais un cours d'entraînement urbain de soir (marche, course, intervalles et musculation en alternance) avec Kin'Action et mes participants étaient très motivés à courir. Je me suis donc tournée vers ce que je connaissais; Jewok! À mon grand désespoir, ce site web était maintenant payant... J'ai donc trouvé un autre site web, Couch to 5K, incluant toutes sortes de programmes pour parvenir à courir la distance voulue. Pas de petit monsieur pour me motiver par contre... J'ai dû garnir mon MP3 de tubes musicaux pour m'encourager! Je trouvais cela très difficile de courir plus d'une minute sans arrêt, encore plus une distance X. Je ne parvenais tout simplement pas à m'améliorer. Après 3 mois d'efforts, je suis partie pour les vacances et la course a encore pris le bord.

Puis, l'automne passé, j'ai découvert qu'une de mes collègues au CÉGEP, Marie-Claude, courait elle aussi. Une fille motivée, enjouée, ayant un but précis, qui m'a donné le goût d'aller m'entraîner en plus de mes heures de travail. Nous sommes allées tout l'automne courir une fois par semaine (bon, nous avons sauté quelques semaines, mais...) et comme je voulais pouvoir la suivre et m'améliorer, je me suis mise plus sérieusement à l'entraînement. J'ai repris le Couch to 5K surtout sur le tapis roulant et tranquillement, j'ai augmenté mon temps de course; 3 minutes, 4, 5, jusqu'à 12 même! J'étais si contente!

Samedi dernier, après avoir repris l'entraînement de course il y a 3 semaines (j'ai arrêté de courir entre le 25 janvier et la mi-mars à cause de ma grossesse), j'ai ENFIN réussi à courir mon premier 5km sans arrêt. J'ai pleuré de joie en arrivant à la maison! Le dernier kilomètre a été très difficile mentalement, j'avais tout le temps le goût de marcher! Mais j'ai résisté et j'ai terminé ma course avec une accélération digne de ce nom; 180 battements minute pour mon petit coeur qui dépasse rarement les 165... Je fais de la bradycardie, ce qui fait que mon coeur bat toujours plus lentement que la moyenne et ce, même à l'effort. J'ai donc terminé avec le souffle coupé mais le coeur heureux! :)

Aujourd'hui, j'ai recommencé la même chose et j'ai même amélioré mon temps. Je me rends compte que les premiers 2 kms sont rendus faciles, je n'en reviens pas. Je suis à peine essoufflée et je ne vois pas la distance passer. Est-ce la température, le terrain connu, je ne sais pas mais je sais que ma condition s'améliore de fois en fois, ce qui est extrêmement motivant. Je peux enfin dire pour vrai à mes clients que je les comprends; j'ai vaincu mes propres obstacles et je suis sur la voie d'atteindre mon objectif qui est de courir 5 km en bas de 30 minutes!

2 commentaires:

  1. Tu as le même objectif que moi!
    Courir 5km sous les 30 minutes!

    Mon test sera le dimanche 29 avril prochain à Montréal :-) Y seras-tu?

    RépondreSupprimer
  2. Je découvre ton blogue ce matin et j'y reviendrais!

    Je suis aussi kinésie ligue. Je recommence aussi à courir depuis quelques semaines. Un dur retour après les bébés, mais qui fait tant de bien! :)

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...