mercredi 23 mai 2012

Flash back

Alors que je prenais un petit bain de soleil sur ma terrasse aujourd'hui (que voulez-vous, les avantages d'être travailleur autonome...), j'ai pu savourer l'instant pendant quelques minutes. Le bruissement des feuilles sous le vent, les oiseaux qui gazouillent, les petits nuages qui se baladent sur fond bleu... Je suis certaine que si vous fermez les yeux quelques secondes, vous aussi, vous retournez en enfance...

Mes étés de jeunesse, je les ai passés en grande partie chez mes grand-parents maternels. Du moins, mes souvenirs les plus nombreux y sont puisés... Je m'étendais sur une serviette de plage posée sur le ciment brûlant entourant la piscine creusée de ma Mamie, juste assez proche d'elle pour sentir l'odeur de noix de coco délivrée par son huile de bronzage. Mamie n'était pas brune, elle était noire! Elle se huilait plusieurs fois dans la journée et passait son temps à l'extérieur... Elle portait son maillot fleuri et ses immenses boucles d'oreilles d'une lourdeur à faire allonger le lobe d'oreille... J'étais donc couchée à ses côtés et j'imitais ma grand-mère, avec les lunettes de bronzage qu'elle m'avait prêtées. Dans les minuscules trous, je tentais d'ouvrir les yeux un peu pour voir la lumière du soleil... J'étais loin de relaxer, étendue ainsi. J'étais captivée par la lumière qui traversait mes paupières et j'écoutais tous les bruits qui me parvenaient; le bruissement des feuilles sous le vent, les oiseaux qui gazouillent, le clapotis de l'eau fraîche qui m'accueillait quand j'avais trop chaud.

Ma Mamie était une femme douce et rieuse, posée et fière. Toujours bien coiffée, maquillée, habillée, même s'il ne s'agissait que d'un souper de semaine avec ma soeur et moi. Sa maison était propre, ses fleurs magnifiques et quelques-uns de ses plats, fabuleux. Je dis quelques-uns car Mamie n'aimait pas particulièrement cuisiner... Mais ses cretons, ses pâtés à la viande et son roast beef étaient quelque chose! Mamie nous attendait toujours avec de la bonne limonade fraîche, elle nous permettait d'aller nous cacher partout dans sa grande maison, elle veillait sur nous quand nous étions dehors, elle était notre paire de bras préférée quand nous avions un bobo, peu importe lequel.

Un billet de ma soeur m'a rendue très nostalgique depuis ma lecture. Samedi, Mamie sera inhumée aux côtés de mon grand-père à Québec. Un événement très privé auquel je n'assisterai pas, ayant des obligations familiales et sachant que seuls ses enfants seront présents. Dans des journées comme aujourd'hui, je me rends compte de la chance que j'ai eue d'avoir des grand-parents aussi présents et aimants. J'ai tellement de beaux souvenirs dans ma tête... Il est sûrement arrivé toutes sortes d'histoires d'adultes aussi, mais comme j'étais enfant, je ne les connais pas et je n'y tiens pas non plus... Mamie et Papam ont été des sources intarissables de câlins, de bisoux, de réconfort, de cadeaux, de surprises, de bons moments. Je suis heureuse de leur avoir dit que je les aimais de leur vivant... Ils ne sauront probablement jamais à quel point mais ils savaient, c'est l'essentiel.

Avez-vous eu le bonheur de grandir avec vos grand-parents?

1 commentaire:

  1. Salut ma chouette....comment ça une travailleuse autonome?
    Merci pour ton mot.....tu m'as rappelé de beaux souvenirs et des bonnes odeurs.
    Je comprends bien pour tes obligations et bien entendu...tu connais ta mamie....elle comprend aussi.
    Merci encore pour ce petit bout de vie
    Bye

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...