mercredi 10 octobre 2012

Tremblement de terre

00h12. Je me réveille et j'ai l'impression qu'il est 4h du matin. Quelle joie quand je vois l'heure sur le cadran... ;)

Après être allée aux toilettes, je me recouche dans mes chaudes couvertes et m'emmitoufle bien comme il faut. Quelques minutes plus tard, je sens mon lit brasser, j'ouvre les yeux, j'entends une vibration constante mais de plus en plus forte. Environ 40 secondes plus tard, tout les craquements, vrombissements et autres bruits bizarres sont disparus, laissant un silence inquiétant dans la maison. Alex travaille de nuit et je suis seule avec les enfants, qui eux, dorment à poings fermés.

Le reste de ma nuit a été inondée d'images toutes plus fuckées les unes que les autres; des éboulements, des maisons qui s'enlisent, des voitures qui dérivent dans des inondations... Tsé une belle nuit réparatrice comme on les aime là... :-S

Ce matin, il n'y a pas beaucoup de monde qui avait entendu et senti le tout dans mon entourage... Probablement que si je ne m'étais pas réveillée quelques minutes auparavant, je n'aurais rien vécu moi non plus! Cela m'a pourtant ramenée 24 ans en arrière.

Vous souvenez-vous? Moi oui.

Le 25 novembre 1988, je demeurais à Breakeyville avec ma soeur et mes parents et je me trouvais dans la mezzanine de notre petite maison blanche. D'une magnitude de 6.2 sur l'échelle de Richter, le tremblement de terre avait fait tomber plusieurs livres, objets, bibelots... J'avais ressenti la panique, la peur, je ne savais pas où me pitcher, en fait qui le savait? Hier, avec un 4.5, il est certain que je n'ai pas réagi avec autant de frayeur mais cela me pousse toujours à réfléchir; on ne sait jamais ce qui peut nous arriver.

J'ai vu le preview du film "The impossible"...


On ne sait jamais ce qui peut nous arriver.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...