vendredi 7 décembre 2012

Les coupons

Prélude...

Bonjour, ici la Ministre des Finances des DH.

Depuis quelque temps, j'ai remarqué à quel point certains items sont devenus chers. Évidemment, l'essence est à un prix exorbitant... Je vois des contribuables sauter sur l'aubaine à 1,25 le litre... Dire qu'il y a à peine 15 ans, il fallait 20$ pour faire le plein d'une petite voiture économique. Hééééélas, ce temps est bel et bien révolu et c'est lorsqu'on se tourne vers nos voisins européens que l'on constate vers où on s'en va. Et ce, sur tous les niveaux. Car outre l'essence, le prix des produits alimentaires a grimpé en flèche depuis quelques années. Nous sommes rendus, chers amis, chers collègues, à un point non seulement de décision, mais également d'action; il faudra commencer à utiliser les coupons-rabais. Et vlan! Qu'on se le tienne pour dit.

***

Comme je n'ai pas le temps de faire un budget détaillé à chaque mois, à chaque début de saison, je m'assois devant mon ordinateur et calcule, selon le mois qui vient de se terminer, comment s'enlignera le prochain semestre. Je valide ainsi que tout est balancé, qu'on vogue tranquillement. Bien sûr, je suis à la trace tout ce qui passe quotidiennement dans nos comptes, et sait, avec ce budget saisonnier, où aller. 

Depuis quelques mois déjà, je songeais aux coupons-rabais... Mais je n'ai jamais été une liseuse de Publi-sac et je vous avoue que je voyais la tâche bien pire qu'elle l'est réellement. Pourquoi je le sais? C'est qu'après avoir lu un billet de Cinq fourchettes, je me suis rendue compte que le pire était de commencer, qu'après il ne s'agissait que de continuer. Un peu comme au sport, comment te botter le derrière pour sortir de chez toi quand le plaisir que tu ressens pendant et après la séance surpasse de beaucoup ce premier. Juste au moment où je décide de commencer à éplucher le Publi-sac, pouf! Je n'en reçois plus! Je ne sais pas pourquoi, on ne reçoit ni le Publi-sac, ni le journal local depuis quelques semaines.

Bon, je ne vais pas me laisser abattre! Après avoir feuilleté le Sac plus (pour me rendre compte qu'il n'y a pas grand chose là-dedans pour l'alimentation, du moins!), je me suis rendue à l'évidence; je vais devoir éplucher les enveloppes Utili-source et puiser mes ressources ailleurs. Je me suis donc assise devant mon ami préféré; l'ordinateur! J'ai cherché des sites de coupons-rabais et j'ai trouvé! Je me suis inscrite à plein d'endroits qui vont m'envoyer par courriel de manière hebdomadaire les circulaires et les coupons en lien avec mes intérêts (cochés lors de l'inscription). Donc pas besoin de salir mes doigts (!) à tourner les 12 circulaires de la semaine, ceux dont j'ai besoin viendront à moi électroniquement. Voici quelques liens:

Brand saver (tsé la tite abeille avec la madame qui dit: Brand saver vous aide à mieux acheter!)

Avec Number3 qui sera parmi nous, on doit aussi penser à tous ces items dont nous avions oublié l'existence depuis belle lurette... Couches, biberons, tétines, bavettes, lingettes (ça on en achète encore, c'est trop pratique!), céréales, bref toutes les gogosses vendues séparément qui valent un gros montant au total... J'ai donc commencé à trouver des coupons pour ça aussi. Heureusement, je vais avoir plus de temps pour regarder tout ça et découper! Hihi

Avec la planification mensuelle de repas que nous faisons depuis 1 an sur le gros calendrier de frigo, la liste d'épicerie a pris un chemin plus étroit... Ça a fait du bien mais on a encore besoin de resserrer les cordons de la bourse.

Et vous, comment épargnez-vous sur vos achats? Je veux vos trucs! :)

3 commentaires:

  1. Coucou;

    De mon côté, j'ai essayé les coupons rabais. Oui, j'ai probablement économisé des sous. Mais pas du temps. Et j'ai une amie qui en utilise beaucoup et (c'est un choix, mais pas le mien), qui cuisine de moins en moins car les coupons sont souvent sur des produits transformés. Remplacer mes muffins maison par des pattes d'ours tous les jours, non merci., Et ce, même si la boîte lui revient 10 sous après les mille et unes transactions.

    Pour économiser: le Maxi a la politique de prix imbattables. Donc, tu fais ton épicerie, puis, à la caisse, tu sors tes circulaires des autres épiceries. Le p'tit qu.bec est en vente au Super C, tu payes le prix du super C. Les légumes surgelés sont en vente au Loblaws, tu payes ce prix.

    Comme le Maxi est loin de chez moi et que le stationnement est trop affreux (!), je reviens toujours à la base: le menu + la liste. Et quand la viande est en spécial ailleurs, je consens un léger détour et j'en achète beaucoup.

    RépondreSupprimer
  2. Connais-tu Onmagasine.ca, c'est un site génial pour les coupons! Véronique

    RépondreSupprimer
  3. Moi à l'épicerie nous mangeons ce qui a en spécial durant la semaine.

    Autrement, lorsque je fais un achat coûteux, je magasine beaucoup avant de faire mon choix final!

    Pas très fan des coupons... Pas le temps de les feuilleter avec mon travail, les enfants, la maison, mes loisirs et mon couple ;-)

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...