mercredi 6 février 2013

Estime de soi

Ha les hormones de grossesse...

Ce qu'elles peuvent nous faire vivre! :(

En 3 semaines, j'ai commencé à avoir des bizarreries dans mon oeil gauche. Je voyais soudainement un point blanc, comme quand on entre à l'intérieur par une belle journée ensoleillée d'été et que notre vision est trouble. Une dizaine de minutes à tenter de voir avec cette "tâche", puis tout à coup, des genres de prismes multicolores qui se déplaçaient à l'extérieur de ma vision gauche pendant un autre dix minutes. Ça m'est arrivé une fois chez ma cliente, une fois en conduisant et une fois en prenant un café. Weird...

En en discutant avec ma doc lundi, elle me parle des migraines ophtalmiques. Les symptômes que je vis constituent la première phase, qui peut ensuite me faire perdre complètement la vue temporairement, variant de 1 minute à 1 heure selon les individus, les cas, etc... Cela peut être dû à plusieurs causes, dont les fameuses hormones de grossesse (dans mon cas, probablement jumelées à un manque de sommeil!). J'ai donc des médicaments à prendre pour me relaxer, le temps que mon système se replace un peu...

Car non, je ne dors pas très bien ces temps-ci. Bon, la dernière semaine a été traversée d'un rhume pour 3 d'entre nous, dont moi, qui ne pouvait rien prendre pour améliorer mon sort. Tousse-tousse, snif-snif en pleine nuit, c'est pas génial pour dormir d'un sommeil réparateur, ni quand ça vient de la chambre d'à côté! :-S

Mais outre le rhume, je réfléchis beaucoup trop. Je me trouve... moche. :( Je suis dans une phase où je n'ai pas le goût de m'habiller, de me peigner, de m'arranger. Je passerais ma vie en pyjama, je ne peux pratiquement pas faire de sport, bref j'ai toutes les conditions réunies pour que mon estime de moi soit au plus profond du trou! La dernière fois que je me souviens m'être sentie ainsi, c'est à l'adolescence... Beurk! 

Je sais que l'hiver y est aussi pour quelque chose, c'est une saison difficile pour le moral, comme les rues sont gelées, j'ai peur de tomber et je ne vais pas marcher tous les jours comme j'aurais envie de le faire. Ce qui m'énerve le plus c'est que je ne suis normalement pas une personne qui se morfond ou qui se plaint, mais là, c'est plus fort que moi! Je n'arrête pas de me comparer, je suis découragée de mon cas mais en même temps je n'ai comme pas l'énergie pour faire de quoi! Argh!

Bon. merci de m'avoir lue jusqu'ici... Cela m'a déjà fait du bien de l'écrire!

2 commentaires:

  1. Ha! Je te comprends tellement. Moi j'essayais de me convaincre en regardant les magnifiques enfants que ma "mochitude" me permettait de fabriquer.

    Et en même temps, faut se motiver un peu à sortir et à bouger, ca fait toujours du bien. Ou encore se magasiner une nouvelle paire de jeans et un gilet d'enfer.(bon, ok, un gilet correct parce qu'enceinte les gilets de l'enfer sont soit inexistent ou soit il coute deux mois d'hypotheque).

    Lâches pas!

    RépondreSupprimer
  2. Ah, ce n'est pas drôle se sentir comme ça. Je pense que ça va aller mieux bientôt, les journées rallongent et le niveau d'énergie augmente. Courage, ma belle Caro :)

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...