samedi 18 mai 2013

La fierté, ça ne s’achète pas

Je me suis mis dans la tête en 2012 de faire un demi-Marathon en 2013. Je courus sans trop de relâche depuis ce temps, enfilant les kms avec plaisir. Et oui, ce sport qui ne m’attirait pas plus qu’il le fallait auparavant me permet aujourd’hui de m’évader dans mes pensées et de prendre un moment pour moi, souvent lorsque les autres dorment la fin de semaine ou mangent les midis de semaine. Depuis cet hiver, je cours avec d’autres, qui, pendant que je ressens de la douleur musculaire dans les jambes, semblent se balader à mes côtés tels des lapins qui galopent dans un champ de fleurs (!). 

Je ne me suis jamais prétendu coureur, mais ce sport m’apportait bien d’autres choses, donc j’ai persévéré. Pour mon demi, mon premier objectif était sous les 2h. Après l’avoir couru deux semaines avant en 1h53, mon objectif a été abaissé à 1h50. La course a eu lieu le 12 mai dernier. J’ai parcouru les 21,1 km avec un de mes partenaires de course. Nous avions comme objectif de pouvoir voir le ‘’Bunny’’ de 1h45, on s’est dit: "si on le garde à vue on devrait être sous les 1h50". Au 12e km, nous l’avons perdu de vue, il était derrière nous et les jambes tenaient bon. 

Mon temps officiel: 1h43,54. Les autres coureurs qui partagent parfois mes foulées ont des temps pas mal équivalents (1h38 à 1h50). Oui oui, les lapins dans les champs de fleurs, je suis maintenant capable de les suivre et même de les dépasser!! Depuis la fin de cette course, je suis vraiment fier de moi. Une personne peut être fière d’avoir acheté la plus belle des voitures avec de l’argent mal gagné ou fier de faire des voyages aux quatre coins de la planète. Moi je suis fier de m’être dépassé dans une discipline où je ne pensais pas être capable de performer. Quand on veut on peut! Si je peux en inspirer d’autres (en premier lieu mes enfants) à poursuivre leurs objectifs tant mieux. Même si ce n’est pas tous les jours faciles, qu’il y a souvent des embûches, la persévérance paye un jour ou l'autre, je vous encourage à poursuivre vos objectifs jusqu'au bout. J’ai la chance d’avoir une bonne constitution physique qui me permet d’accomplir des choses dans ce domaine. Ce n’est pas le cas pour l’art ou la musique, cela me prendrait de deux à trois vies avant d’être bon. La vie nous donne des attributs qu’il faut exploiter et en faire profiter les autres.

P.S. : Merci chérie de me laisser partir les matins pour aller m’entraîner et de m’encourager!

3 commentaires:

  1. Awww C'est tellement beau ton message... pis tu as raison d'etre fier de toi.. Aussi , Vous etes tellement une belle famille.. vous Rayonnez la joie.. l'amour.. vraiment vous etes beau a voir et vous avez toute les raisons d'Etre fier!!! :) ♥~

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison d'être fier, beau travail :)

    Félicitations encore!

    RépondreSupprimer
  3. Congrats ! Descendre sous 1h50.... Pour un premier chapeau...mon mari qui n'est plus a son premier...mais qui n'a pas pu s'entrainer comme il l'aurait voulu cet hiver, en a fait un aujourd'hui....1.55 je crois ! Et fait gaffe, une fois dans la famille des coureurs, il parait qu'on ne s'arrete plus !

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...