mercredi 14 août 2013

Le jour où ma fille fit sa nuit

C'est connu; la fameuse nuit où son enfant "fait une nuit" complète, c'est nous qui ne dormons pas. On dirait qu'on est programmé pour que ça se passe ainsi.

Je me rappelle d'un été, probablement celui de mes 13 ou 14 ans. Je gardais des enfants déjà depuis un bon moment quand la fille de la soeur de mon grand-père m'avait demandé pour aller garder son enfant de 4 mois pendant quelques jours, incluant les nuits. Elle devait quitter un weekend et cherchait quelqu'un de fiable. Yé!

En arrivant là-bas, elle m'annonce que le (ou la, je ne me souviens plus!) bébé ne fait pas ses nuits, qu'il boit aux 2h et que l'écouteur est à côté du lit. Déjà à cet âge, je m'étais juré que je n'allais pas utiliser cet objet diabolique la nuit durant... après avoir entendu les grognements et les respirations bruyantes incessantes toute la nuit, ce qui veut dire ne pas dormir en soi.

Bref, la première nuit, je me réveille aux 2h, tel que promis... Bébé est timé à la minute près! Le lendemain, je suis complètement brûlée! Mais je suis jeune... et je passe la journée à écouter la télé avec bébé sur moi. La 2e nuit, bébé ne s'est pas réveillé... mais moi oui! Pour la première fois, il a dormi 8h en ligne, ce qu'il n'avait jamais fait! Je me souviens clairement avoir fait des aller-retours toute la nuit dans la chambre et me pencher tout près du bébé pour vérifier s'il respirait... Le lendemain, complètement craquée! Bébé était en feu par contre... ;)

Quand Mathilde a fait sa première nuit, autour de 7 semaines de vie, j'ai vécu exactement la même chose. Quand Olivier a fini par dormir sa première nuit (après que nous ayons compris qu'il voulait dormir sur le ventre!), je n'ai pas fermé l'oeil car justement il était sur le ventre (maudite pression sociale!). Samedi, Rafaëlle a dormi 7h en ligne... J'ai dormi 5h et après, ce n'est pas par crainte mais bien par douleur que je me suis réveillée; j'avais du lait en quantité surabondante à donner LÀ, LÀ!! J'ai tenté tant bien que mal de me rendormir mais la douleur était si intense que c'était impossible! J'aurais pu aller tirer mon lait mais... tout d'un coup qu'elle se réveille dans les prochaines minutes?! Hihi j'ai viré dans le lit pendant 2h jusqu'à ce que je ne me peuve plus et que j'aille dans sa chambre pour la chercher; elle était tout sourire et observait son mobile silencieusement. Je comprends, après une belle nuit comme ça! :)

Enfin, je ne m'avance pas car c'est trop tôt pour prédire mais... peut-être aura-t-elle été la plus rapide des deux non seulement pour la naissance, mais aussi pour faire ses nuits!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...