mardi 8 octobre 2013

Image pour nos filles

J'ai la chance d'avoir mis au monde 3 beaux enfants en santé, dont 2 filles. La plus vieille, qui aura 8 ans dans quelques jours, grandit bien entourée dans un pays où les femmes sont respectées (la majeure partie du temps...) et où elles ont leur mot à dire. Ici, les femmes votent, font de la politique et si Mathilde a un brin de caractère de sa mère, elle sera sûrement une femme de tête qui foncera sans hésiter pour faire sa place au soleil.

Quand je travaillais en camps de jour, les filles de l'âge de Mathilde trippaient sur Britney et Christina et je me demandais comment limiter cette influence sur mes futures filles... Une influence ultra-sexuelle et quant à moi néfaste sur leur estime de soi et leur propre respect d'elles-mêmes. Quant aux garçons, quelle image leur envoie-t-on de la femme? Un objet dont on peu se servir quand on en a envie, comme on en a envie, et qu'on jette après pour se servir d'un autre. Aujourd'hui, ce sont les Miley Cirus et Rihanna de ce monde qui projettent l'image des femmes; en twerkant (se brasser le derrière... allez voir sur Google pour une meilleure description!), en imitant des scènes de cul ou en donnant quasiment un cours 101 sur les positions et mouvements pour réussir son coup!

Je trouve cela complètement dégradant et surtout inquiétant. Imaginez-vous à 12 ans; vous entendez vos copines dire qu'elles ont frenché pour la première fois, qu'elles sont même allées "au bout" et vous, vous ne savez pas trop comment faire... Ce n'est pas nécessairement un sujet que vous allez aborder avec votre mère! Avec l'accès facile à Internet, vous vous dirigez sur Youtube ou Google, qui vous redirigera vers un site XYZ et avec quelques mots cibles, vos idoles musicales et cinématographiques vous présenteront une image telle que nous pouvons la voir dans leurs derniers vidéos.

Rien n'a vraiment changé, allez-vous me dire... les films XXX, les vidéos sur le net qui circulent ne datent pas d'hier. Ce qui me trouble, ce sont ce que les vedettes véhiculent. Ça ne date pas d'hier non plus; Madonna et compagnie ont osé, ont dépassé certaines limites alors établies. Cela me frappe aujourd'hui comme probablement cela a frappé ma mère jadis; ma fille est exposée à des images qui dépassent l'enfance. La sexualité aussi exacerbée ne devrait pas être une priorité pour une fillette de 10-12 ans... Ces pratiques ne devraient pas affecter la confiance en elle ou l'estime que ma fille a d'elle-même. Je trouve que c'est un défi en soi en tant que parent de tenter de faire comprendre ces choses à nos enfants, qui, à cet âge, sont encore influençables et essaient de se forger une personnalité. Et je trouve dommage que nos enfants aient des idoles qui se soucient si peu de cet aspect d'eux.

3 commentaires:

  1. Oh, j'avoue !!! Heureusement pour Izou, elle n'est pas exposée à tout ça pour le moment et elle ne s'y intéresse pas vraiment. La présence de ses petites sœur la conserve dans un monde plus enfantin.

    RépondreSupprimer
  2. C'est une préoccupation constante, qui malheureusement n'est pas partagée par toutes les mamans... Alors on doit redoubler d'efforts pour mettre tout ça en perspective pour notre fille et lui apprendre que ce qui est bon pour pitou, n'est pas nécessairement bon pour minou...
    Je crois que de donner des balises à nos filles fera en sorte qu'elle pourront exercer leur jugement et être assez à l'aise pour en parler avec leurs mères... Je rêve peut-être, mais je suis optimiste!

    RépondreSupprimer
  3. Très vrai! Gros défi.

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...