jeudi 17 octobre 2013

L'amitié n'a pas de frontière

Samedi 16h.

Je suis en train d'allaiter dans mon lit, assise paisiblement à regarder dehors dans le bay window de ma chambre. Il fait un soleil radieux en cette mi-octobre, tout le monde se promène en manches courtes, c'est extraordinaire. J'entends des rires, beaucoup de rires. J'observe ce qui se passe dans la rue...

Des enfants, une dizaine environ, tous en vélo avec leurs casques. Ils ont entre 3 et 13 ans et ils jouent tous ensemble à un jeu dont j'ignore les règles et le but, mais ça a l'air fascinant car tout le monde participe. La plus vieille semble donner des ordres, le plus jeune suit la horde avec ses petites roues... et tous ont un magnifique sourire au visage.

Qu'ils s'appellent Lamia, Mathilde, Kobyn, Olivier, Elliot ou Amine, ils s'amusent tous ensemble. 

Qu'ils roulent à 2 roues, à 4 roues, en trottinette, en skate, ils s'amusent tous ensemble.

Qu'ils aient 3 ou 13 ans, ils s'amusent tous ensemble.

Et moi, je trouve ça si beau. La gang de BMX de la rue se fait des souvenirs d'enfance. Les enfants du rond-point profitent de la journée et développent leur personnalité. Je trouve ça formidable de voir que l'amitié n'a pas de frontière culturelle, ni d'âge ou de langage (bon, la majorité parle français et le reste semble le comprendre...). 

Quand tu as 3 ans, tout le monde que tu rencontres est ton ami. Il semble aujourd'hui que tout le monde ait 3 ans, car je n'entends ni cri, ni pleur. Que des rires et des souvenirs merveilleux en formation.

1 commentaire:

  1. Peut etre que ton quartier est peuplé de gens ouverts d'esprit. Mais un enfant de 3 ans qui a des parents avec des préjugés aura aussi... Les gens qui ne se privent pas de blagues racistes, sexistes et mysogynes devant leurs gamins et qui parlent ouvertement contre les autres "races". Ça parait deja à 3 ans...

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...