mercredi 16 octobre 2013

Le nombril de la semaine (7) - Récompense vs conséquence

Mathilde a toujours été une enfant à conséquences. Du plus loin que je me souvienne, elle doit toujours se rendre au boutte du boutte et nous mettre à bout; malgré les avertissements, malgré les encouragements... elle doit aller à la limite avant de se mériter une conséquence. Je trouve cela extrêmement dommage, surtout qu'Olivier ne fonctionne aucunement comme ça. Cela fait en sorte que nous sommes souvent sur son dos, il y a des semaines où on dirait qu'elle est dans son Terrible Two et son F*cking Four en même temps... à presque 8 ans.

8 ans, un âge pas facile quand même. On ne veut plus être traité comme un bébé ou un petit enfant mais on n'est pas encore capable d'avoir des responsabilités. On veut avoir plus de liberté mais on a encore besoin de réconfort de ses parents. On veut des bisoux et des câlins avant le dodo, on veut dormir avec la lumière de la chambre de bain ouverte, mais on veut aller faire des activités de grande et participer aux discussions des adultes... Bref, je trouve que c'est un âge de contradictions!

Tout ça pour dire que j'en ai eu marre de toujours être sur son dos. Marre de dire l'éternelle: "Mathilde, si tu ne fais pas XYZ, tu auras une conséquence!" Marre d'être frustrée, d'être en colère, de me fâcher, de crier, de la presser... Après discussion avec Alex, on a décidé de virer ça de bord et d'essayer les récompenses.

Mathilde a un système de couleurs dans la classe; bleu (journée parfaite), vert (bonne journée avec 1 avertissement), jaune (2 avertissements) et rouge (3 avertissements et mot aux parents). Nous avons donc décidé d'instaurer un système de pointage en parallèle à ce système de couleurs; bleu (2), vert (1), jaune (0) et rouge (-1). Nous faisons ensuite le total de la semaine et si elle a plus que 5 points, elle a droit de piger dans la boîte de récompenses! Entre 5 et 8, elle peut piger une surprise. Si elle a 8 et plus, elle a même le choix entre une plus grosse récompense (disque de musique relaxante, vernis à ongles, oeuf Kinder Princesses ou Super-héros Marvel...) ou son chiffre en nombre de collants/tatouages temporaires/billes de colliers ou bracelets/petits articles de scrapbooking.

Vous ne croiriez pas à cela mais en plus de diminuer mon stress et ma colère, Mathilde a eu 9 points pour sa première semaine! Je n'ai pas menacé de la semaine, je n'ai pas crié de la semaine... J'ai félicité, j'ai encouragé, cela fait toute la différence sur l'ambiance... Elle était super fière de me dire qu'elle avait eu un bleu et que dire de son visage quand elle a découvert la fameuse boîte à récompense... ;)

Comme Olivier a (presque) toujours un comportement quasi-exemplaire, nous avons décidé de lui permettre de piger lui aussi, car il était déçu, ce qui est compréhensible. Il n'a pas le même système d'émulation dans sa classe mais tout de même, nous savons s'il a eu une bonne ou une mauvaise journée!

Combien de temps cela va-t-il durer? Aucune idée. Mais pour l'instant, ça fonctionne et c'est ce qui compte! Chez vous, ça se passe comment?

***

Divulgation : Je participe à la campagne des mamans KINDERMD, organisée par Mom Central Canada, et j’en retire quelques avantages. Les opinions exprimées sur ce blogue sont les miennes.

2 commentaires:

  1. Je suis présentement la formation parent guide et parent complice afin d'avoir des trucs pour mes enfants, dont mes deux plus vieux sont totalement différents.

    À date, après 1 seul cours, je peux te dire que les récompenses, selon leur approche, est une des façons valorisés pour discipliner et éduquer nos enfants. Je te souhaite que ton système fonctionne à long terme!!! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Mon fils a aussi 8 ans et je suis d'accord que c'est un âge de contradictions. Il a amélioré quand il se fit des nouveaux amis cette année.

    Jenna Em

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...