lundi 21 octobre 2013

Les lundis... Petite... devenue grande? ou pas tout à fait?

Jusqu'à tout récemment, je me sentais encore comme une enfant.

Le jour où j'ai dû protéger mes rejetons a fait un déclic dans ma tête; j'étais devenue une adulte.

Pourtant, je sentais depuis longtemps que je n'étais plus une enfant... Les femmes le savent; quelque chose d'important se passe quand on a nos règles. Outre la fameuse phrase: "Tu es maintenant une femme!" qu'on nous répète plusieurs fois dans les mois qui suivent la toute première marée rouge, notre corps change et nos besoins aussi. Physiologiquement, on le sait qu'on n'est plus une enfant. Mais psychologiquement?

On dirait que le début de ma vingtaine a été une bulle où j'ai vécu plein de choses trippantes; je m'en confesse, j'ai été une raveuse! Danser toute la nuit avec des light sticks, les oreilles pleines de techno et de house pour plusieurs jours et le corps scrap pour plusieurs semaines (!)... J'ai aussi déménagé en appartement, seule puis avec des colocs, et avec Alex finalement. Je suis sortie en masse dans les bars et les clubs, j'ai été à l'Université et j'ai fêté comme il se doit, j'ai vécu, comme on dit! Je ne me sentais pas vraiment adulte malgré les responsabilités pécuniaires que je découvrais. J'ai eu longtemps une relation d'opposition à l'autorité de mes parents et je la vivais encore à cette époque.

Quand je suis tombée enceinte de Mathilde, c'était voulu et planifié, on dirait que ça "entrait dans le moule" de ma vie à ce moment-là. Même chose à Olivier, c'était comme une poursuite naturelle de notre vie de famille. Encore là, je ne me sentais pas si adulte que ça! Vous me trouvez bizarre? Moi aussi je me trouvais bizarre! ;)

Un jour, alors que j'ai senti que la vie d'Olivier était en danger, j'ai senti la maman lionne surgir et j'ai compris que j'étais une adulte. Dans les mêmes semaines, j'ai dû cacher des informations à Mathilde qui me questionnait un peu trop sur une situation difficile à vivre et à expliquer et j'ai compris qu'un adulte doit faire son travail d'adulte. J'ai dû jouer avec la vérité et protéger ma petite des méchancetés de d'autres adultes.

Depuis, je sais que je suis une adulte. Et bien que c'est super, j'aimerais tant retrouver mon état d'enfant... J'ai perdu la magie... Vous savez, celle qui vous fait entendre le grelot dans Boréal Express? Je suis nostalgique de cette légerté que je n'arrive plus à avoir. En même temps, je suis contente d'être responsable et protectrice de mes oux, je peux dire que je suis heureuse, je ne changerais pas de place.

Et vous, êtes-vous encore un enfant ou vous êtes un adulte? ;)

***

Tradition Les Lundis qui font du bien, par Namamasté

1 commentaire:

  1. Une adulte qui aimerait parfois redevenir n enfant! Surtout lorsqu'il est temps d enfaite l'épicerie, les repas...

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...