dimanche 15 décembre 2013

Dure semaine pour Tchi

Mardi matin, vers 9h15, le comportement de ma Tchi a changé drastiquement. J'étais avec une cliente et je venais d'aller la coucher pour sa sieste matinale quand elle s'est mise à pleurer... que dis-je à hurler! Je suis rapidement montée et elle était en grosses larmes, elle semblait inconsolable! Moi qui suis habituée à un bébé enjoué et qui ne pleure qu'en cas de besoin (faim, couche, fatigue...), j'étais quasiment désemparée!

Après avoir passé la journée avec elle dans mes bras à tenter vainement de la consoler (et à constater qu'elle se tortillait dans tous les sens...), après avoir vu la déshydratation l'envahir (elle ne faisait plus de larmes, elle ne buvait ni ne mangeait donc ne faisait aucun besoin!), je me suis finalement endormie à ses côtés après un maigre boire d'un sein. Elle a bu dans la nuit... et tout vomi d'un coup! Prendre une douche avec un bébé à 3h du matin, ça réveille ses filles! Le lendemain fut calqué sur la journée de mardi sauf qu'elle buvait aux 2-3h (lancez-moi des roches, je l'ai réveillée pour la faire boire pour éviter qu'elle ne se déshydrate à  nouveau!). Elle pleurait dès qu'on la changeait de position ou comme par vagues, elle semblait avoir de la douleur lancinante.

Jeudi, même chose, un peu moins intense et des couches avec des selles pareilles à celles d'un nouveau-né (il faut dire qu'elle n'avait rien avalé de solide depuis mardi matin!)... Toujours des pleurs, même si je l'avais sur moi ou dans les bras. Un sac magique sur le ventre, des petits massages, rien n'y faisait. La fièvre a embarqué en soirée, ce qui nous a fait utiliser l'acétaminophène pour la première fois avec elle. Cela ne nous a pas empêché de nous réveiller à toutes les heures, alors qu'elle lâchait des cris de douleur... en dormant à poings fermés.

Puis, vendredi matin, quand j'ai vu qu'elle avait encore les larmes aux yeux, j'ai téléphoné à Info-Santé. Comme Rafaëlle n'avait pas d'autre symptôme que le mal de ventre apparent, je ne voulais pas aller à la clinique ou à l'urgence pour attendre 12h avec elle ou me faire revirer de bord parce qu'elle n'a rien... L'infirmière m'a dit, après un bon questionnaire, qu'elle avait peut-être attrapé un petit virus, que la gastro courait beaucoup ces temps-ci, mélangé au rhume de saison et tous les petits bobos de bébé (les dents qui travaillent et font quasiment saigner les fesses...). Conseil: aller à la clinique samedi matin si son état ne s'est pas amélioré.

J'ai donc pris rv à la clinique pour le lendemain... Et nous avons finalement passé une excellente nuit. Au réveil, tous les bobos étaient disparus comme ils étaient venus. Un vrai mystère, son appétit était revenu, la petite fille enjouée était de retour. Fiou!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...