mardi 25 février 2014

Les animaux et nous

Quand j'étais petite (je ne me souviens pas à quel âge mais je crois bien que c'est mon plus vieux souvenir), je me souviens d'avoir vu ma mère partir avec notre chienne Moustik pour aller la faire euthanasier. J'étais dans la fenêtre (du salon?), il faisait gris et mon père et moi pleurions comme des madeleines. Je me souviens de la tristesse palpable quand ma mère est revenue, seule.

Cet après-midi, c'est avec ma mère que je suis allé faire euthanasier Tornade. Après 3 jours sans manger, sans évacuer, il était rendu tellement maigre que je pouvais toucher ses vertèbres, il avait perdu 4 lbs en 3 semaines... Il miaulait sans cesse, probablement de douleur due à ses dents (il avait une canine cassée) et à la masse cancéreuse située entre son estomac et son intestin. J'avais appris la nouvelle le 5 février dernier, lors d'un examen de routine pour ses dents et gencives... Une masse qui était aussi grosse que l'intestin. Une douleur probablement insoutenable pour mon beau chat, mon premier bébé de presque 14 ans. Que d'aventures j'ai traversées avec cet animal, que de souvenirs heureux et cocasses il laisse dans nos mémoires... Que de tristesse dans la maisonnée ce soir, malgré la délicatesse et le professionnalisme de la clinique.


1 commentaire:

  1. Ah mes condoléances ! Je comprends. J'ai de la peine pour un rat alors j'imagine pour un animal qui reste 14 ans près de nous !

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...