jeudi 7 août 2014

Au bout du rouleau?

Cela fait plusieurs fois que j'en parle ici mais je pense que je suis rendue au bout. Au bout du rouleau de la patience avec Mathilde et de ses affaires qui traînent partout. Ce weekend, elle ne trouvait pas un de ses 3 bandeaux pour mettre sur sa tête (on s'entend qu'elle cherche en regardant le plafond) et j'ai fini par la regarder et lui dire: "Tu ne veux pas le trouver? Parfait alors ne le trouve pas. Tu en as 3, je t'ai organisée des rangements pour que tu retrouves facilement tes choses et tu ne veux pas t'en servir? Ne t'en sers pas. Tu préfères aller jouer dehors? Va jouer dehors." Je n'avais plus la force de me battre.

Je crois que je suis en train d'abandonner et ça me rend triste. Je me dirige vers le jour où je vais fermer sa porte de chambre et juste pitcher ses affaires dedans, ce que je m'étais toujours dit que je n'allais jamais faire. Pour moi, la propreté de la maison est importante et je m'étais toujours dit que les chambres allaient l'être aussi. Je n'ai pas de problème avec celle d'Olivier car il aime que ses choses soient rangées et celle de Rafaëlle ne cause évidemment pas problème pour l'instant. Je ne peux pas croire que je vais avoir une pièce dans ma maison qui ressemblera au classique linge-partout-bibittes-odeur-louche... Ça me décourage mais j'en ai tellement ras-le-bol de toujours argumenter avec elle... Le pire c'est que je ne peux même pas l'aider à trouver ses choses car elle les lance partout! Je lui dit d'aller vérifier aux endroits que je lui ai désignés mais elle ne met pas ses affaires dans ces endroits!

Avez-vous des trucs pour moi? Je suis au bout du rouleau!

8 commentaires:

  1. Mon fils n'a pas encore l'âge de ta Mathilde (il a 4 ans), mais il a cette tendance lui aussi. Bon, mon mot clé est "souplesse", dans le sens que je respecte son tempérament, mais je v eux qu'il respecte le mien aussi... Il n'est pas obligé que ce soit parfait, mais j'exige certaines choses: un lit fait le matin (tout croche, mais il fait des efforts), les livres bien rangés (il les lit et les laisse par terre) et les vêtements dans les tiroirs (encore une fois, il les déplie et les met partout, donc les "range" en boulettes, mais au moins je ne les vois pas).

    Tu as certainement tout essayé, mais qu'est-ce qui est le plus important pour toi? Les vêtements, le lit, les jouets...? Tu pourrais peut-être cibler deux ou trois choses qui doivent être faites chaque jour (avant toute activité... ex, avant la télé ou le déjeuner). Ce ne sera pas parfait. C'est SA chambre, mais TA maison.


    xxx Laetitia

    RépondreSupprimer
  2. Quelques fois décider de ne pas agir c'est une façon d'agir. No3 est venue à l'épicerie nu-pieds au début de l'été. Non seulement, elle a gosse les 15 minutes durant lesquelles je lui demandais de se préparer, mais elle ne trouvait plus AUCUNE paire de chaussures ou sandales. J'ai dit "too bad, moi je pars". Elle n'a pas reperdue de souliers depuis...

    RépondreSupprimer
  3. Tu fais semblant de laisser tomber et tu affiches une belle pancarte "chambre de Mathilde" zone sinistrée. Puis un peu plus tard tu organises un skype privé de Mathilde avec Gigi!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis une bordelique refoulée... Maman et papa m'ont tellement engueulés petite... Je rangeait jamais a leur gout, c'etait ben fatiquant... Je me souviens qu'un jour j'ai trouvé une grosse araignée dans ma chambre. Ca m'avait tellement fait peur! J'ai commencé a mieux ranger apres ca... Mais ca n'avait rien a voir avec les engueulades qui etaient plutot source de rebellion et frustrations avec eux.
    Ca me fait penser a un episode de desperate housewife ou la femme met un rat dans sa maison pour forcer son mari a faire le menage... Ca marche en maudit! Faut que le declic vienne d'elle! Pas d'une pression exterieure! Et elle ne sera JAMAIS comme toi! Moi je suis encore traineuse! Mais je me soigne! J'ai une tite fierté aujourd'hui! Pis j'ai encore peur de trouver des bebites!

    RépondreSupprimer
  5. Valerie a tellement raison... laisse tomber c pas important.. c SA chambre si elle a veux vivre dans le bordel... et par le fais meme ne rien trouver... bin ca sera egalement SON probleme.... on dois choissir ses bataille ma belle dans la vie... et celle la .. selon moi ne vau pas la peine... y en a comme ton petit Olivier qui ont le sens du clean up innée et d'autre comme ta belle puce pour qui c completement secondaire... ferme sa porte, occupe toi plus de ca, comme Valerie ta dis ca dois venir d'ELLE.... de toute facon attache ta tuque a l'adolescence tu va virer folle si tu lache pas prise... crois moi jai 4 filles... on a pas le choix de lacher prise... moi aussi j'etais une crack pot du menage et de la maison tjrs impect... :) on dois choissis ses batailles sinon on en gagnera aucune .. :) bonne chance <3

    RépondreSupprimer
  6. J'avoue que j'ai lâché prise sur les chambres des enfants... pis... ben... sur le reste de la maison aussi, finalement... :(

    RépondreSupprimer
  7. Salut Caro,

    Je me souviens que quand j’étais préado et ado, ma chambre était un foutoir incroyable : sauf les cercles de quelques centimètres carrés nécessaires pour poser les orteils ici et là entre la porte et mon lit, le sol était recouvert au complet de livres, papiers, vêtements, etc. Pas de bouffe par contre, yark ! Ça peut paraître niaiseux ou puéril, mais c’était ma façon de m’affirmer et de marquer mon territoire, et aussi de rendre cet espace peu invitant aux autres pour m’y sentir tout à fait chez moi.

    Si ça avait été ma mère qui avait décidé comment je décorais ma chambre, comment je la rangeais, ce que j’y faisais, je n’aurais jamais considéré cet espace comme le mien, peu importe qu’elle dise que c’était ma chambre puisque je n’y aurais eu aucun contrôle.

    Et j’avais besoin de cet espace personnel !

    Je suis certain qu’elle aurait mieux aimé que je range tout, mais elle me laissait faire. Elle s’assurait seulement que je garde la porte fermée pour ne rien voir et ça faisait doublement mon affaire ! :)

    Je n’ai aucune idée s’il y a une partie de la même mécanique qui est à l’œuvre avec ta fille, à toi de voir.

    RépondreSupprimer
  8. J'était pareil ado. Ma mère était aussi pareille. Et un jour elle a abandonné et a commencé à fermer ma porte, tout simplement. Et je devais la laisser fermée, même s'il faisait trop chaud...
    Si je voulais que mon linge et mes draps soient propre, je devais aller les porter dans la salle de lavage. Sinon, ils ne seraient pas lavés.
    Elle a aussi arrêté de m'acheter du linge, je n'avais droit qu'à la base, le reste je devais me le payer! Pas question qu'elle dépense pour un truc que j'ai déjà et que je trouve plus ou un beau morceau de linge qui va se briser à force de traîner!
    Elle m'a aussi interdit à ce moment de manger dans ma chambre.
    Elle a aussi arrêté d'y faire le ménage...
    Et ça aura duré quelques années. Jusqu'à ce que je me rende compte que mon linge était tout magané ou taché. Que des trucs que j'avais acheté avec MON argent n'étaient déjà plus beaux, que j'avais perdu plusieurs bijoux et que j'éternuais sans cesse!
    Aujourd'hui je suis une personne très très rangée et ma maison est toujours propre (dans la mesure du possible hein! avec des jeunes enfants faut pas non plus virer fou!)
    Alors je dis: lâche prise... Tu l'a bien élevée, tu lui a montré l'exemple, je crois que ça sert à rien d'envenimer votre relation pour ça... Mais c'est mon avis!

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...