jeudi 14 août 2014

Le jeu libre

Quand j'avais l'âge de Mathilde, les étés semblaient s'étirer, s'étiiiiiirer... Il faisait beau? On sortait dehors juste après le déjeuner, on rentrait dîner et on ressortait illico, on rentrait souper et parfois, on ressortait encore. Je ne me souviens pas d'avoir été "organisée"; je jouais dans la cour, avec mes Barbies, ma soeur et moi on se faisait des campings miniatures, on jouait au magasin, on faisait du vélo, on imaginait qu'on faisait un spectacle de cirque... Il pleuvait? On écoutait un peu de télé mais surtout, on s'inventait toutes sortes de trucs dans nos chambres; des mondes invraisemblables, des histoires complètement abracadabrantes...

Cet été, comme je partais avec Mathilde tout le mois de juillet, nous n'avons pas inscrit les enfants au camp de jour de la ville. Ils ont pu passer un peu de temps ensemble avant que nous partions (fin juin) et ce n'est que ce lundi qu'ils ont retrouvé quelques-uns de leurs amis au camp spécialisé (cuisine pour cette semaine), question que je me remette un peu dans l'ambiance du travail, après presque 2 ans d'inactivité!

Je lisais cette semaine à quel point la chute drastique du jeu libre chez les enfants peut être néfaste sur leur santé.


Non seulement les enfants ne savent plus quoi faire de leurs dix doigts, mais en plus ils n'exercent plus leurs méninges, ce qui nuit à leur développement! Ils ne cherchent plus à inventer, à s'imaginer, à s'amuser tous seuls puisque les adultes les organisent constamment. Et j'avoue en faire partie! Cet été, je me suis rendue compte que mes enfants aimaient se retrouver dans leur monde; Mathilde est plus du style à toujours chercher quelque chose à faire et souvent elle va finir par dessiner. Olivier quant à lui, va souvent se blottir dans sa chambre pour y faire rouler ses autos ou monter des blocs LEGO. Rafaëlle adore se promener sur nous; on n'a qu'à s'asseoir au sol et elle tourne autour de nous, elle nous grimpe dessus, elle nous tend les mains pour pouvoir se lever. Sinon, elle rampe à qui mieux-mieux dans la maison, passant d'une paire de pieds à l'autre!

L'organisme Québec en Forme milite pour la santé et le bien-être chez les jeunes. Je vous conseille d'aller jeter un coup d'oeil à leur site web qui propose toutes sortes de trucs, d'idées, d'événements pour faire bouger les enfants et adolescents!

Et vous, en avez-vous des trucs et idées pour faire bouger vos jeunes et les laisser jouer librement?

2 commentaires:

  1. Voilà, Tout s'explique ! C'est clair ...
    Je me disais bien qu'ils passaient trop de temps sur les tablettes, tv, etc ... et du coup, je m'évertuais à absolument leur trouver des activités pour les occuper, pour qu'ils ne s'ennuient pas ... un vrai programme de colo !
    Finalement, je me suis rendu compte (un peu épuisée et à court d'idées peut-être ...) qu'ils ont tout à porter de mains, et effectivement aprés avoir tourner en rond un moment ... ils trouvent eux-même quoi faire ... j'ai même pris mon fils à lire dans sa chambre !!! ... et ma fille finit souvent à dessiner dans sa chambre aussi, ou à nous faire des bracelets multicolores en élastique.

    RépondreSupprimer
  2. Mes enfants font pas mal d'activités planifiées mais le fait que je sois à la maison compense. Ils ont pas mal de temps libre, ça a toujours été ainsi. Ils ne sont pas "perdus" et savent très bien s'organiser par eux mêmes.

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...