mardi 30 septembre 2014

Épargner pour leur futur

Quand on n'a pas d'enfant, on se dit toujours que quand on va en avoir, on va épargner pour qu'ils puissent étudier. Du moins, c'est ce que je me disais. Puis, arrive la première et son lot de dépenses, prévues ou imprévues! On se place, on commence à respirer et hop! arrive le deuxième, qui, bien sûr, n'est pas du même sexe! L'argent nous file entre les mains comme du sable... quand la troisième se pointe, on a perdu l'espoir de mettre des sous de côté pour notre progéniture et on se résigne en se disant qu'on verra quand ils seront rendus là. Du connu? ;-P

Alex et moi nous sommes endettés pour étudier. Des prêts à haut taux que nous avons remboursé (il me reste un an encore!) après avoir fini nos études... J'ai appris en lisant sur le site de la RBC que si je mets seulement 25$ par semaine dans un REEE, je pourrais ramasser autour de 30000$ pour chacun en 12 ans! Avec la contribution du gouvernement fédéral de 20% pour la première tranche de 2500$ mise annuellement dans un REEE, cela fait grimper le montant en flèche! Sérieusement, j'aurais aimé connaître ces détails quand Mathilde est arrivée... Mais il n'est jamais trop tard.

Avec les conseils de la RBC, je crois que je vais y voir plus clair. Ils offrent non seulement la possibilité d'utiliser les REEE pour l'Université, mais aussi pour le CÉGEP, le secondaire professionnel, les cours non-crédités... et si jamais l'enfant n'utilise pas son REEE, on peut récupérer les contributions et leurs intérêts. De plus, les autres membres de la famille et les amis peuvent contribuer! Avec le programme de contribution hebdomadaire REEE-matiqueMD, on ne voit pas l'argent sortir de nos poches puisqu'il est pris directement dans notre compte!

Faites comme moi et participez à la promotion Faire grandir son REEE avec RBC; quatre prix de 500$ investis dans un REEE sont à gagner! Rendez-vous sur la page Facebook de RBC pour y entrer vos coordonnées avant le 3 octobre prochain! Bonne chance!

1 commentaire:

  1. C'est LE programme à connaître et toutes les banques l'ont. En 4 ans, nous avons accumulé 8000$ pour mon fils en cotisant chacun à 25$ aux deux semaines (donc 50$ aux deux semaines). Nous faisons la même chose pour notre fille.

    Plus jeune, j'aurais aimé étudier dans un programme hors de ma région. Je n'avais pas les sous et j'ai vu mes parents être serrés financièrement alors je ne voulais pas vivre ça. J'ai étudié dans un métier que j'aime pas celui dont j'avais rêvé. Cependant, savoir que mes enfants pourront réaliser leurs rêves professionnels, ça vaut de l'or!

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...