vendredi 12 septembre 2014

Retour au travail et fatigue

À la mi-août, j'ai recommencé à travailler au CÉGEP après presque 2 ans de congé préventif et de maternité. Réunions, préparation de mes cours... 2 semaines plutôt mollo qui m'ont permis de renouer avec mes collègues et de reprendre mes quartiers. À partir du 22 août, j'ai commencé à rencontrer mes étudiants et à enseigner proprement dit, en plus de la coordination départementale.

Après presque 3 semaines de faites, je ne peux affirmer qu'une seule chose; je suis BRÛLÉE! Wow! J'avais pris mon beat de maman et de femme à la maison et je suis entrée dans une toute autre dimension maintenant! Quand je dis cela, les gens me disent: "C'est fou avec 3 enfants hein!". Mais non! Ce ne sont pas les 3 enfants le plus dur! C'est vraiment de reprendre le fameux métro-boulot-dodo, ou dans mon cas traffic-boulot-entraînement-réunions-de-parents-dodo! ;)

Ce que je trouve le plus difficile sur le plan physique est de m'entraîner autant. Depuis un an et quelque, je courais 3 ou 4 fois par semaine en prévision de mes courses officielles. J'ai ajouté à cela 4 heures d'Aérobie, 4 heures d'Entraînement urbain et quelques clients. Loin de moi l'idée de me plaindre mais je vous garantis qu'à 20h quand on vient de coucher tout le monde, j'irais moi aussi m'étendre! Je suis d'une platitude totale présentement, je dors dans la face de quiconque veut converser passé 20h! Pauvre Alex!

Sur le plan mental, le plus difficile pour moi est de ne plus voir autant les enfants. J'ai un horaire beaucoup d'après-midi et de soir, donc je peux prendre ça relativement relax le matin mais les enfants prennent quand même l'autobus à 7h37, donc ça ne me rajoute pas de temps avec eux... à moins que j'aille les reconduire. Là je gagne un 15 minutes. Je l'ai fait avec Olivier quelques fois déjà, on peut jouer ensemble un peu (Mathilde aime beaucoup mieux prendre l'autobus, quelle surprise! :-P). Quant à Rafaëlle, je vais la porter vers 9h à la garderie en temps normal. Mais que dire du soir; j'arrive de travailler entre 17h30 et 19h (soir où je finis à 18h à Laval), il me reste à peine le temps de savoir ce qu'ils ont fait de leur journée et c'est déjà le temps des devoirs et du coucher.

Je me console en me disant que mon horaire changera en janvier et que nous faisons beaucoup d'activités en famille le weekend... Je suis chanceuse d'avoir pu retrouver mon emploi et surtout d'avoir un horaire flexible et un homme très présent dans la maisonnée. Je dois simplement m'ajuster et me donner des repères pour ne pas virer folle d'ici les Fêtes...

Par chez vous, comment s'agence la conciliation travail-famille?

2 commentaires:

  1. Et bien, bon courage pour cette nouvelle organisation ! D'ici quelques semaines, ça ira mieux ... ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je travaille maintenant à 5 minutes à pieds de chez moi... C'est génial, mais.... Je me rends compte que le travail reste le travail. Je compte compulsivement mes heures de présence auprès des enfants. Je vais les chercher dès que je peux, mais j'ai quand même une classe, des élèves... Ça crée beaucoup de culpabilité chez moi. ;o( lae

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...