dimanche 9 novembre 2014

10k des Microbrasseries

Ce matin avait lieu ma dernière course officielle de l'année au Mont St-Grégoire. C'était l'occasion pour moi de conjurer le sort et d'enterrer définitivement mon 10k de Lachine qui avait laissé un goût très amer dans mes chaussures!  ;-)

La bonne leçon qui en est par contre sortie est que cette claque en pleine face m'avait fait réaliser que je ne courrais plus pour le plaisir... je regardais constamment ma montre, je stressais à propos de mon allure, de ma cadence, de la manière dont je posais les pieds au sol. Bref, courir me causait un stress plutôt que de m'aider à évacuer celui-ci. :-S

Après le 10k de Lachine, j'ai eu une grosse prise de conscience qui m'a aussi amenée à discuter avec une de mes collègues coureuse. Elle me conseillait vivement de laisser ma montre de côté pour m'entraîner d'une autre façon; lent, moyen ou vite. Une mauvaise journée? Le rapide est moins vite que lors d'une bonne journée, et c'est très bien ainsi! J'ai donc oublié mon pace pour passer en mode fun. Et quel bon move! J'ai réussi soudainement à faire des sorties beaucoup plus longues, me rendant même à près de 13k!

C'est donc avec la simple attente de chasser ma dernière performance que je me suis présentée avec ma copine-voisine avec qui je cours le dimanche à l'Érablière au Sous-bois. Il faisait vraiment un froid de canard, surtout à cause des vents! Notre départ fut donné 30 minutes plus tard que prévu, ce qui a fait que je n'ai pas senti mes pieds durant les 2 premiers kilomètres! Ils étaient complètement engourdis. Ça s'est heureusement réglé par la suite et à part mes fasciites plantaires, je n'ai eu aucune douleur particulière. Yé!

Le parcours était intéressant; à moitié dans des rangs (ouf le vent!), à moitié sur route en forêt. Un beau faux-plat ajoutait un challenge vers le 6-7e kilomètre... Quelle joie de le redescendre par la suite! Un peu plate de faire 2 demi-tours mais bon... Mon amie a fini avant moi et est venue me rejoindre pour les derniers 800m, c'était magique! Ça m'a vraiment aidé à pousser à la fin!

J'ai terminé en 1:03:09, soit 1 minute et demie de moins qu'en août. Je m'approche lentement mais sûrement de l'heure, que je fracasserai peut-être un jour! Un bon chili avec du cidre chaud et des beignets aux pommes nous attendait à l'arrivée, aux côtés des kiosques de bières de microbrasseries. Une belle ambiance régnait, c'était franchement très agréable! J'aimerais beaucoup refaire cette course dans les années qui viennent. D'ici là, je prends un petit break avant de débuter mon entrainement en vue de mon premier demi-marathon le 25 avril prochain, au même endroit où j'ai couru ce matin!

Je suis heureuse de m'être réconciliée avec la course, cet exutoire essentiel à mon équilibre!

3 commentaires:

  1. La meilleure attitude qui soit! Si le plaisir n'y est pas, on ne rejoint aucun de nos objectifs de toute façon. Alors bravo Caro, sur toute la ligne! ��

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien aimé ton récit et ta façon de voir la course :) Ce n'était pas une course facile non plus avec ces vents et ce froid mais tu as vraiment très bien fait !! Je te félicite pour ta belle approche et te souhaite plein d'autres belles courses comme celle là ! Bien content d'avoir pu enfin te rencontré même si j'ai cherché au départ qui tu étais ... ahhhhh ma mémoire photographique et les noms ... je crois que je vais devoir me pratiquer au jeu "Qui Est-ce" avec mon fils hahaha

    RépondreSupprimer
  3. beau recit caro et belle facon de voir la course. Un peu comme alain, je t'ai reconnu a retardement alors tu etais deja partie quand j'ai realise que c'etait toi. dommage. Alain Roy je peux pratiquer avec toi et william? :)

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...