lundi 15 juin 2015

Des bobos, des bobos

Ha la vieillesse... Hihi

Je consulte un physiothérapeute périodiquement depuis maintenant 1 an et demie pour diverses douleurs ici et là; suite à mes grossesses, mon corps a violemment réagi et tarde à se replacer. Je tente donc de le renforcer sans arrêter de bouger, pour mon travail mais surtout pour ma santé mentale et physique.

Ma dernière visite la semaine dernière m'a complètement débinée, je l'avoue. Je savais que mon bassin en arrachait (j'ai fait une séparation pelvienne lors de ma grossesse #2 et elle ne s'est jamais complètement rétablie, ce qui me cause depuis de nombreux bobos; douleurs au pelvis, élancements dans ma hanche gauche... Bref je prends souvent des Advil pour "contrôler" ces douleurs qui vont et qui viennent) mais je ne savais pas à quel point cela pouvait engendrer d'autres maux.

Oui, mon bassin est magané. Mais cela a surtout déstabilisé mes muscles fessiers (petit, moyen, grand, comme vous pouvez le voir sur la photo), ce qui cause un débalancement de ma posture. Mon côté gauche a faibli au fil des années et je me retrouve à être irritée de la hanche jusqu'au bout des orteils, incluant adhérences (muscles qui collent à la peau) et apparition de tendinites sur le dessus et le dessous du pied. Joie!


Je vous entends d'ici: "Mais arrête de courir, maudite folle!"

Mais non, je ne dois pas (et je ne peux pas)! Premièrement, c'est mon travail que de bouger. La plupart de mes clients et de mes étudiants courent, je dois les suivre. Deuxièmement, c'est rendu un mouvement fonctionnel pour moi; c'est quelque chose que je fais à tous les jours (ou presque) et si j'arrête de le faire, quand je vais recommencer suite à ma longue réhabilitation, il se peut que je me re-blesse aussitôt. Je dois donc ralentir ma vitesse et mon volume d'entraînement mais continuer malgré la douleur et les traitements.

Je vous avoue que c'est assez difficile; mentalement, j'étais capable d'atteindre des vitesses et des distances appréciables et je dois maintenant revenir en arrière de plusieurs mois d'entraînement, tout ça en ayant quand même mal, du moins pour un certain temps. Je fais de la physio une fois par semaine et des exercices de renforcement/étirements tous les jours. Je commence mon programme d'entraînement pour mon demi-marathon du 20 septembre prochain dans quelques jours, en espérant que le tout se place rapidement!

Avez-vous déjà vécu une blessure qui vous a suivi longtemps?

3 commentaires:

  1. MOI, je te comprend.......

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi. C'est pourquoi je suis revenue à la course de façon très conservatrice. Je veux maîtriser (enfin, j'aimerais que mon corps maitrise) les petites distances et j'augmente par la suite. Mon nouveau physio à été une révélation. Si jamais tu veux son nom , tu me le diras. Je connais maintenant qq coureuses et cyclistes qui en ont beneficié et qui peuvent maintenant revenir à leur sport favori. Je compatis. Lâche pas.

    RépondreSupprimer
  3. Bon courage et surtout patience, avec un peu de chance parce qu'il en faut aussi. Prends soin de toi !

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...