lundi 6 juillet 2015

Notre tentative ultime de camping

Le weekend dernier, des amis nous avaient invités à venir camper avec eux à Maplewood Acres, un camping à environ 30 minutes de la maison. Nous sommes quand même bien équipés; tente 8 places, matelas gonflables pour tous, petit abri, vaisselle et compagnie... Étant à côté d'eux qui dormaient dans leur roulotte, nous n'avions pas beaucoup de choses à apporter. Nous étions loin du camping rustique que nous faisions à nos débuts de couple, avec la tente 2 places et le souper sur la braise... ;)

Notre dernière expérience de camping remontait à 2010, alors que nous avions eu de la pluie et un matelas qui dégonfle en plein milieu de la nuit... Assez pour me donner l'envie de tout jeter. Nous avions cependant tout conservé "au cas où"... J'avais peu envie de revivre quelque chose d'aussi désagréable. Comment vous dire... Je me demandais pourquoi se donner autant de mal pour passer une fin de semaine plaisante? Tu dors mal, à terre, pendant que tu entends le 3e voisin saper son café, il fait super chaud dans la tente dès 5h30 du matin, tu te fais gruger par les bibittes... Bref j'y allais à reculons. MAIS! Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour nos enfants... qui eux, étaient on-ne-peut-plus excités. Je voulais tout de même donner une chance à cette activité.

La journée de samedi fut très agréable et relaxe. Après avoir monté notre tente (que nous avions imperméabilisée quelques jours auparavant...) et installé nos pénates, nous avons jasé, les enfants ont joué au parc, Rafie a fait une belle sieste... Le soleil était au rendez-vous et tout le monde était joyeux.





Malheureusement, toute bonne chose a une fin... Rafie, qui s'était très bien endormie dans son parc dans la tente, fut réveillée par Mathilde qui fut négligente. Ce qui fait qu'à minuit, la pinotte était debout et chantait dans son parc... Alex a dû aller faire un tour de voiture pour l'endormir... et que dire du reste de la nuit; une averse d'environ 1h, un voisin qui tousse à s'époumoner, des maringouins dans la tente qui piquent la petite à tour de bras, et j'en passe. Au lever dimanche, ce n'est pas de ma bouche mais bien de celle d'Alex que j'ai entendu: "C'est terminé le camping, vends la tente."

Quand j'étais jeune, nous faisions souvent du camping avec mes parents. Puis un jour, nous avons complètement cessé et je me suis toujours demandé pourquoi... maintenant je sais. Aller dans la forêt, oui. Mais dans un chalet, même rustique, où les enfants pourront jouer s'il pleut, où chacun aura son espace vital sans entendre les voisins constamment. Décrocher en nature, oui. Mais à nos conditions.

D'ici là, on a une belle tente 8 places à vendre, en parfait état et fraîchement imperméabilisée... ;)

Êtes-vous du type camping?

3 commentaires:

  1. Oui, je suis de type camping (en tente svp). Je suis une vraie scoute! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ça y est je ris ma vie!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Plutôt quel type de campement êtes-vous? :-P

    RépondreSupprimer

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...