jeudi 21 avril 2016

La maman

Mathilde est revenue de son camp de fin d'année de 2 jours l'an dernier en pleurant. C'est pas moi qui l'a dit, c'est Alex qui est allé la chercher parce que je travaillais. Elle cachait bien son jeu mais dès qu'ils ont franchi le seuil de la maison, elle s'est effondrée en larmes. Il m'a dit qu'elle ne voulait que me voir...

Je vis une relation amour-haine avec ma fille; autant je peux l'aimer et en être fière, autant elle me fait pomper et me pousse à bout en pesant sur le piton qui me fait sortir de mes gonds. Autant on peut rire ensemble de bon coeur, autant elle peut me faire encore des crises de bacon à répétition. Ma grande préado m'en fait voir de toutes les couleurs et ma mèche courte rapetisse au fur et à mesure que les années passent...

Je dois avouer que j'ai vécu une relation semblable avec ma mère. On était tout le temps en train de se crêper le chignon, probablement parce qu'on avait des caractères diamétralement opposés mais qu'au fond, on voulait toutes les deux se dire qu'on s'aimait sans trop savoir comment. Quand je suis tombée enceinte, les 3 fois j'ai eu le besoin viscéral d'appeler ma mère. À mes accouchements, quand j'avais mal et que je n'en pouvais plus, j'avais le goût de crier à ma mère. Roulée en boule dans mes couvertes quand je pleure, j'ai le réflexe de marmonner "Mamannnnnnn...". Tout ça malgré le fait que nous avons vécu tant d'années en conflit. Maintenant ça va bien, après plusieurs discussions et des efforts de part et d'autre.

J'aurais aimé avoir une relation paisible et à la limite fusionnelle avec ma fille. Mais après plus de 10 ans, je me résigne; je fais de mon mieux pour l'aider à grandir, en profitant des bons jours et en maudissant passant à travers les moins bons. Je lui offre mon réconfort quand elle en a besoin (quoiqu'elle se dirige pas mal plus vers son père de manière naturelle!), mon temps quand elle le veut bien, mon amour à temps plein. Je souhaite qu'un jour, elle aura le goût de m'appeler, de me crier et de marmonner "Mamannnnnnn..." pour trouver un peu d'apaisement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...