lundi 2 mai 2016

10K des Érables

Samedi matin, 6h45. Je pars dans la Kin'mobile en direction de Mont Saint-Grégoire pour ma première course officielle de 2016, le 10K des Érables. J'ai le coeur dans les tempes; la dernière fois que j'ai fait une course chronométrée c'était mon demi-marathon à Montréal et disons que ça n'a pas été la meilleure! 


Armée de mon super déjeuner et de mes souliers, j'ai roulé 1h15 avant de tomber dans le traffic du petit village. Sous le soleil plombant et les 3 degrés (température parfaite pour courir!), je me suis dirigée vers mon point de départ. 2 arrêts pipi pour être certaine, et le départ était donné! Dès mes premiers pas sur les rangs, je sentais un frisson me parcourir... Mon premier demi-marathon couru l'an dernier exactement à cet endroit avait été tout un événement dans mon année!

Les 6 premiers kilomètres se sont déroulés sans heurt, la foule était énergisante, des centaines de chandails colorés se balançaient au gré du vent... Puis vinrent les côtes... Toujours difficile de les voir venir! Ayant traversé cette route auparavant, je savais mentalement que je réussirais, mais mes jambes avaient de la misère à suivre! Un petit gel Rekarb à l'érable est venu me donner le boost nécessaire pour continuer la montée et le dernier kilomètre descendant s'est déroulé comme un charme!

À 100 mètres du fil d'arrivée, quand la foule se masse et crie à tout rompre, la douleur et la fatigue n'existent plus. On se sent complètement porté! J'ai fait un sprint jusqu'à la fin et ai reçu ma superbe médaille!


J'ai eu la chance de croiser plusieurs personnes du Défi Résolution et mon amie Julie était là pour accueillir son chum qui terminait le 30K. J'ai donc pu passer un peu de temps avec eux, ce fut fort agréable! Lors de mes entraînements, j'avais complété mes 10K en 1h09 environ. Je visais donc le 1h08 et quelle ne fut pas ma surprise de voir un beau 1h05:02 sur le chrono! Je remonte tranquillement la pente, mais sûrement!


8 commentaires:

Nous aimons vous lire! Dites-nous ce qui vous vient à l'esprit...